Top banner
AFRIQUE DU SUD : La e-cigarette arrive à convaincre de plus en plus de fumeurs.

AFRIQUE DU SUD : La e-cigarette arrive à convaincre de plus en plus de fumeurs.

On parle souvent de l’Europe, de l’Asie ou encore des États-Unis mais on en vient à oublier qu’en Afrique aussi la cigarette électronique prend peu à peu sa place sur le marché. En Afrique du Sud, celle ci gagne en popularité et arrive à convaincre de plus en plus de fumeurs désireux d’en finir avec le tabac.


« JE NE POUVAIS PLUS SUPPORTER L’ODEUR DES CIGARETTES« 


Cela à pris du temps mais les cigarettes électroniques ont gagné en popularité comme l’affirme ce témoignage : « J’ai essayé les patchs, j’ai essayé les sprays, j’ai essayé les médicaments, et rien ne m’a aidé. Un jour on m’a initié à la cigarette électronique, c’était un peu dur au début et j’ai continué à fumer pendant trois mois après quoi je ne pouvais plus supporter l’odeur des cigarettes.  »

Gary de Schande, propriétaire d’une boutique Vape à Port Elizabeth déclare d’ailleurs que bon nombre de ses clients sont des fumeurs de longue date. « Chaque jour, nous voyons de nouveaux clients. Certains d’entre eux sont des non-fumeurs mais la plupart d’entre eux sont fumeurs. Et ce ne sont pas seulement des jeunes. Nous touchons beaucoup l’ancienne génération, j’ai par exemple en clientèle une dame âgée de 80 ans qui grâce à la vape peut remarcher normalement , elle fumait quand même depuis 50 ans avant de passer à la cigarette électronique. »


DR STICKELS : « AUCUNE FORME DE TABAGISME N’EST SAINE !« 


Malgré un enthousiasme grandissant pour la cigarette électronique, tout le monde ne semble pas vouloir mettre en avant l’utilisation du vaporisateur personnel. C’est le cas pour le Dr David Stickels, pneumologue à Port Elizabeth qui affirme « qu’aucune forme de tabagisme n’est saine » mettant dans le même sac la cigarette classique et la vape.

Et le Dr Stickels a sa propre analyse sur le sujet : « Le problème c’est qu’elle maintient la dépendance à la nicotine. La nicotine en soi est également dangereuse. Elle peut provoquer des maladies cardiovasculaires même si elle ne cause pas le cancer comme pour avec la fumée du tabac. L’autre problème c’est que nous ne connaissons pas tous les constituants de la vapeur inhalée, elle pourrait être manipulée et modifiée. Les e-liquides contiennent des arômes et nous ne savons pas ce qui peut arriver quand ils sont surchauffés. »

Même si la cigarette électronique prend peu à peu sa place en Afrique du Sud le chemin sera encore long avant que tout les sceptiques soient convaincus par son efficacité.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.