AUSTRALIE : Big Tobacco dénonce la mortalité du tabagisme pour vendre ses e-cigarettes.

AUSTRALIE : Big Tobacco dénonce la mortalité du tabagisme pour vendre ses e-cigarettes.

Alors qu’en Australie on compte un demi-million de vapoteurs réguliers, la situation reste très compliquée avec la récente décision de ne pas lever l’interdiction de la nicotine pour les e-liquides. Cela n’empêche pourtant pas l’industrie du tabac de pousser des millions de personnes à arrêter de fumer pour passer à la cigarette électronique. En effet, Big Tobacco est prêt à dénoncer la mortalité de son produit originel (le tabac) pour mettre en valeur sa place sur le nouveau marché de la e-cigarette.


L’INDUSTRIE DU TABAC : DE PERSÉCUTEUR A SAUVEUR !


On sent clairement que l’industrie du tabac souhaite faire une transition en utilisant ce consensus scientifique qui valorise le vaporisateur personnel. D’ailleurs, Big Tobacco ne se cache plus sur les méfaits du tabac qu’il vend depuis maintenant des décennies… Pour David O’Reilly, scientifique en chef chez British American Tobacco  » Parmi les gens qui fument des cigarettes et particulièrement chez ceux qui fumeront toute leur vie, il y’en a la moitié qui mourront prématurément« . Il estime d’ailleurs que la mort prématurée sera « Peut être de dix ans par une grande variété de maladies, du cancer du poumon en passant par les maladies cardiaques ou encore respiratoires« .

Mais British American Tobacco a bien compris ou était son intérêt dans la cigarette électronique, le géant du tabac n’hésite donc plus à mettre en valeur ce consensus scientifique qui consiste à dire que la vape est 95% plus sure que le tabagisme. Avec un investissement d’un milliard de dollars dans la recherche sur la e-cigarette, British American Tobacco souhaite clairement s’imposer sur le marché de la vape tout en se présentant comme une entreprise « responsable ».


UNE RELATION TENDUE ENTRE L’INDUSTRIE DU TABAC ET LA FRATERNITÉ MÉDICALE


Si l’Australie reste encore un pays à convaincre concernant le vaporisateur personnel, les médias n’hésitent pas à donner la parole à de nombreux scientifiques. Car ce n’est pas uniquement les industriels du tabac qui mettent en avant la vape, par exemple, The Royal College Of Physicians, l’établissement médical le plus ancien et le plus conservateur de Grande-Bretagne présente également la e-cigarette comme une véritable option pour la réduction des risques.

D’ailleurs, le Dr Nick Hopkinson déclare «Nous sommes très confiants sur le fait que les dommages occasionnés (avec l’utilisation de cigarettes électroniques) ne représentent probablement pas plus de 5% des risques liés au tabagisme» ajoutant que « pour un fumeur, passer à la vape est une énorme amélioration en termes de risque pour la santé« .

Mais la relation entre les grandes compagnies de tabac et la fraternité médicale a été tendue depuis des décennies. Pour rappel, c’est le Collège royal des médecins de Londres qui en 1962 a publié sa découverte prouvant que le tabagisme était de façon catégorique lié au cancer.

Pour le Dr Nick Hopkinson « L’industrie du tabac a pendant très longtemps menti sur les effets du tabagisme« , selon lui  » Ce que disent les compagnies de tabac disent aujourd’hui, c’est simplement ce que montre la science à prouvée jusqu’ici« .

Ce point de vue est d’ailleurs partagé par un certain nombre de professionnels de la santé en Australie comme le professeur agrégé de santé publique Colin Mendelsohn, qui a toujours affirmé que le passage à la e-cigarette était une option plus saine par rapport au tabagisme. « Nous pouvons dire que c’est plus sûr que le tabac qui tue deux fumeurs sur trois à long terme« , a déclaré M. Mendelsohn. Selon lui « Nous avons 10 ans de vapotage derrière nous, il n’y a aucune preuve de préjudice grave induit par la e-cigarette« .

Malgré cela, il est toujours illégal d’utiliser des e-liquides nicotinés en Australie parce que le gouvernement fédéral ne pense pas avoir suffisamment de preuve sur le caractère inoffensif de la vape. Pour contourner les lois australiennes, les vapoteurs sont obligé d’importer de la nicotine liquide d’outre-mer.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.