Top banner
Top banner
AUSTRALIE : Les réglementations actuelles sur la e-cigarette ne suffisent pas !

AUSTRALIE : Les réglementations actuelles sur la e-cigarette ne suffisent pas !

Selon un groupe anti-tabac Australien, le plan gouvernemental visant à réprimer l’utilisation et la vente de cigarettes électroniques en Tasmanie n’est pas suffisant. Selon eux, la question concernant la sécurité des dispositifs de vapotage est toujours en suspend.


LA TASMANIE, UN ÉTAT D’AUSTRALIE SANS RESTRICTION SUR LES LIQUIDES SANS NICOTINE


La Tasmanie est l’un des seuls états Australien qui ne possède pas de restrictions concernant l’utilisation de produit sans nicotine dans les e-cigarettes et cela semble poser problème. Pour rappel, en Australie, les cigarettes électroniques contenant de la nicotine sont interdites.

Après avoir demandé des propositions sur cette question en 2015, le Département de la santé de Tasmanie a récemment publié un article proposant un nouveau cadre réglementaire. L’option privilégiée serait d’introduire une réglementation plus stricte pour les acheteurs et les vendeurs, en ajoutant une une interdiction d’utilisation des e-cigarettes dans les zones sans tabac, une interdiction de ventes aux moins de 18 ans, l’introduction d’une redevance (taxe) pour les vendeur. Pour finir, la publicité concernant la cigarette électronique serait également restreinte.

Mais d’autres plans sont également envisagés comme par exemple l’interdiction pure et simple des e-cigarettes, le maintien du statu quo ou encore la réglementation des ventes au détail sans système de licence.

Le ministre Guy Barnett a déclaré que la consultation était ouverte jusqu’à la fin du mois, « Nous devons essayer d’obtenir un juste équilibre pour les consommateur en prenant en compte les résultats de santé, c’est pourquoi nous publions ce projet« .


POUR SMOKFREE TASMANIA, IL FAUT INTERDIRE LES E-CIGARETTES


Évidemment, ce projet de réglementation n’est pas du goût de tout le monde. Le Dr Kathryn Barnsley de SmokeFree Tasmania a déclarée qu’il fallait se concentrer sur la sécurité des e-cigarettes, selon elle « C’est une bonne chose de réglementer les e-cigarettes, mais le problème c’est qu’ils ne vont pas interdire toutes les e-cigarettes. Selon nous, ils devraient interdire toutes les e-cigarettes« .

Pour se justifier, le Dr Barnsley soutient qu’on connait encore peu les effets à long terme sur la santé suite à l’utilisation des e-cigarettes. « Nous ne saurons rien avant de nombreuses années parce que la e-cigarette est une invention récente … Il a fallu de nombreuses années avant qu’on sache que le tabac était dangereux« .

L’association SmokeFree Tasmania a déclarée qu’elle était préoccupé par l’utilisation de la cigarette électronique et qu’elle continuerait à exhorter l’Etat à l’interdire.

« Il faut vraiment se concentrer sur la protection de la prochaine génération afin d’avoir une génération sans tabac, la e-cigarette n’est qu’une question secondaire« , a déclaré le Dr Barnsley.


POUR LES VENDEURS, IL FAUT LAISSER LE CONSOMMATEUR DÉCIDER !


Ben Vigers, un vendeur de e-cigarette a déclaré que les consommateurs devraient être en mesure de faire leurs propres choix. « Il y’a certaines réglementations comme le fait ne pas vendre aux enfants que nous appliquons déjà. Nous n’affichons pas non plus les articles et ne faisons pas de publicité » a t’il déclaré.

Selon certaines estimations a estimé l’établissement, la réglementation et l’application des lois coûtera plus de 50 000 $.  « Je crois que ces réglementations ne feront qu’ajouter un fardeau en plus sur le dos de nos clients, cela signifie que nous devrons augmenter les prix sur certaines produits« , a déclaré M. Vigers.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.