Top banner
Top banner
AUSTRALIE : Selon une recherche, la e-cigarette peut nuire aux poumons des utilisateurs.

AUSTRALIE : Selon une recherche, la e-cigarette peut nuire aux poumons des utilisateurs.

Selon des chercheurs de Perth en Australie, les cigarettes électroniques ne seraient pas une bonne alternative au tabagisme. Une étude menée par les chercheurs de l’Institut Telethon Kid révèle qu’elles pourraient causer des dommages aux poumons.


LA E-CIGARETTE POURRAIT ENTRAINER UNE DEGENERESCENCE PULMONAIRE SIGNIFICATIVE


Une étude menée par les chercheurs de l’Institut Telethon Kids a comparé la santé pulmonaire de souris exposées à la fumée de tabac avec d’autres exposées à la vapeur de cigarettes électroniques. Cette étude de huit semaines, publiée dans American Journal of Physiology, a montré que les cigarettes électroniques pourraient entraîner des «dégénérescence pulmonaire significative».

L’auteur principal du Telethon Kids Institute, le professeur Alexander Larcombe, a déclaré que malgré leur popularité croissante peu d’études avaient été faites sur le potentiel impact des cigarettes électroniques sur la santé pulmonaire. Selon lui  « L’utilisation de la cigarette électronique augmente dans le monde et en particulier chez les jeunes, car elles sont souvent considérés comme une alternative plus saine face au tabagisme« . Il déclare également que « L’exposition prolongée à la vapeur de e-cigarette pendant l’adolescence et le début de l’âge adulte chez la souris n’est pas inoffensif pour les poumons et peut entraîner des troubles significatifs de la fonction pulmonaire« .

Les quatre e-liquides utilisés dans la recherche ont eu des effets respiratoires différents et certains se sont révélés être presque aussi dommageables pour les poumons que les cigarettes classiques. « Il ressort clairement de notre étude que même si certaines vapeurs de cigarettes électroniques sont moins dangereuses que la fumée du tabac, aucune n’est complètement inoffensive. L’option la plus sûre reste de ne pas fumer » a déclaré le Dr Larcombe. Une réduction de la fonction pulmonaire aurait été constaté sur les souris exposées aux quatre aérosols.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

4 Commentaires

  1. Xavier Leal

    Je crois plutôt la rémission pulmonaire de plusieurs Youtuber ayant exposé leur imagerie médicale après 5 ans d’arret du tabac avec consommation d’e-cigarette plutôt que la reduction de fonction pulmonaire d’une souris. Mais cela ne reste que mon opinion personnelle.

  2. nanardpvt18

    Le plus grave dans tout ça, c’est cette propagande Australienne dénuée de bon sens et de vérités dans le seul but d’appuyer les décisions politiques d’interdiction de la vape. Quand les gouvernements mentent ouvertement à leurs citoyens sur de tels sujet, comment peux-on leur faire confiance sur le reste de leurs activités ? Tout ceci est extrêmement contre-productif pour la bonne gestion d’un pays, l’effet boule de neige amplifie notamment les doutes que peuvent avoir les jeunes concernant les capacités de leurs aînés à préparer le pays pour leur avenir. Prendre le risque de rendre toute une population instable sans raison solide n’est effectivement pas un gage rassurant pour l’avenir des Australiens…

Laisser une réponse