Top banner
Top banner
AUSTRALIE : Le TGA interdit définitivement la nicotine pour les e-liquides.

AUSTRALIE : Le TGA interdit définitivement la nicotine pour les e-liquides.

En Australie, l’attente a été longue et l’espoir résidait encore quand à la décision finale que devait prendre l’Administration des produits thérapeutiques (Therapeutic Goods Administration) sur l’autorisation ou l’interdiction de la nicotine pour les e-liquides. Finalement, c’est la déception et la frustration aprés que le TGA ai décidé d’interdire définitivement la nicotine pour les produits de la vape.


UNE DÉCISION A CONTRE COURANT : PAS DE NICOTINE POUR LES VAPOTEURS !


L’Administration des produits thérapeutiques a comme attendu rendu sa décision finale concernant l’utilisation de nicotine dans les cigarettes électroniques. Si la New Nicotine Alliance Australie avait demandé à exempter les e-liquides contenant de faibles concentrations de nicotine du Tableau des Poisons, le TGA à préféré rester sur sa position interdisant définitivement la nicotine pour les produits de la vape.

Pour deux défenseurs de la réduction des risques concernant le tabac, l’Australie dénie totalement un outil qui pourrait réduire le nombre élevé de morts et de maladies causées par le tabagisme.

«Cela va à l’encontre des preuves croissantes qui montrent que la « vape » est beaucoup moins nocive pour les utilisateurs et l’entourage que la fumée du tabac», explique le Dr Colin Mendelsohn, professeur agrégé à l’École de santé publique et de médecine communautaire à l’Université de New South Wales.

« La recherche et les nombreuses expériences montrent que les e-cigarettes avec de faibles concentrations de nicotine peuvent jouer un rôle important en temps qu’aide à l’arrêt du tabagisme. Les interdire sans réelles preuves induit une mauvaise science et une politique malveillante à court terme… »

[contentcards url= »http://vapoteurs.net/australie-ladministration-refuse-dautoriser-nicotine-cigarettes-electroniques/ »]


INTERDIRE LA NICOTINE ENTRAINE LE MARCHE NOIR


Le professeur Riccardo Polosa de l’Université de Catane en Italie est actuellement en visite en Australie et préside un comité technique d’experts de l’Union européenne qui élabore des normes de vapeur en vertu de la Directive sur les produits du tabac de l’UE.

Selon lui, la meilleure approche est de rendre ces produits disponibles pour les fumeurs adultes tout en fixant des normes de qualité et de sécurité raisonnables et exécutoires pour protéger les utilisateurs et la communauté au sens large :  « Interdire les e-liquides nicotinés va tout simplement entraîner le marché noir. Le marché non réglementé qui en résulte augmente les risques de préjudice pour les utilisateurs  »

« Dix ans d’expérience à l’étranger ont révélé que les déclarations des opposants aux cigarettes électroniques sont surestimées. Il n’existe aucune preuve fiable que les cigarettes électroniques agissent comme une porte d’entrée au tabagisme pour les enfants, ou qu’elles «renormalisent» le  tabagisme. » déclare t’il

Simon Chapman, professeur émérite à la Sydney School of Public Health de l’Université de Sydney, qui a pour sa part salué une décision antérieure de la TGA le mois dernier déclare « L’Australie a l’un des taux les plus bas de tabagisme chez les adultes et les jeunes. Il a diminué presque continuellement depuis les années 1960, et surtout depuis les années 1980. Cela a été réalisé sans e-cigarettes. »

[contentcards url= »http://vapoteurs.net/australie-linterdiction-de-nicotine-naide-a-reduire-tabagisme/ »]


LES RAISONS DE L’INTERDICTION DE LA NICOTINE POUR LES E-LIQUIDES


Pour justifier sa décision, L’Administration des produits thérapeutiques a donner plusieurs explications :

– Le Risque potentiel de dépendance à la nicotine associé à l’utilisation de cigarettes électroniques.
– Le Manque de preuves concernant la sécurité à long terme de l’exposition à la nicotine à l’aide des dispositifs de vapotage
– La nicotine peut provoquer des nausées, des vomissements, des convulsions, une bronchorrhée, une hypertension artérielle, une ataxie, une tachycardie, des maux de tête, des étourdissements, une confusion, une agitation, une agitation, un blocage neuromusculaire, une insuffisance respiratoire et la mort en cas de surdosage.
– La quantité maximale proposée de 900 mg de nicotine par paquet est inférieure à la limite inférieure estimée, ce qui entraîne une issue fatale (500 mg à 1 g). Il y a eu des rapports d’ingestion non intentionnelle de e-liquide par les enfants avec des résultats graves dans certains cas.
– Excepter la nicotine de l’annexe 7 pourrait entraîner une augmentation de l’exposition à la nicotine avec les e-cigarettes
– L’utilisation d’une mention d’avertissement «ne pas être vendue à une personne âgée de moins de 18 ans» n’est pas susceptible d’être efficace à moins que cette exigence ne soit appliquée.

Avec cette décision finale du TGA, l’Australie revient donc au point de départ et devra continuer à se battre pour faire valoir son droit à vapoter des e-liquides nicotinés. Retrouvez le rapport complet du TGA à cette adresse.

Source : Ajp.com.au/

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse