Top banner
AUSTRALIE : Une interdiction de l’e-cigarette dans les lieux publics en Nouvelle-Galles du sud.

AUSTRALIE : Une interdiction de l’e-cigarette dans les lieux publics en Nouvelle-Galles du sud.

Malgré la souplesse de trés nombreux pays envers l’e-cigarette, l’Australie semble vouloir faire cavalier seul en continuant à s’opposer à cette option de réduction des risques. En effet ce mois-ci, la Nouvelle-Galles du sud adopte une nouvelle loi qui interdit l’e-cigarette dans les lieux publics.


Greg Hunt, Ministre de la santé

UNE AMENDE DE 550$ POUR LES CONTREVENANTS A LA LOI !


Australiens, vous souhaitez arrêter de fumer ? Et bien cela ne se fera pas avec la cigarette électronique ! C’est en quelque sorte le message que tente de faire passer la Nouvelle-Galles du Sud en interdisant l’utilisation de l’e-cigarette dans les lieux publics. Afin de rendre cette nouvelle loi efficace, les législateurs ont décidé de punir les contrevenants d’une lourde amende de 550$, toute personne surprise en train d’enfreindre la loi pourrait être condamnée à l’amende.

Les défenseurs de l’e-cigarette et de la santé déclarent pour leurs parts que cela pourrait se traduire par un échec des fumeurs qui tentent de quitter le tabagisme en utilisant des produits du vapotage. En effet, avec une telle décision les vapoteurs pourraient vite se retrouver dans les zones fumeurs alors même qu’ils tentent de ne plus toucher aux cigarettes.

Pour défendre sa nouvelle loi, le Cancer Council de Nouvelle-Galles du sud parle des potentiels effets de la «vapeur passive» alors même que des études internationales ont prouvés qu’elles n’existaient pas.


PAS  D’ASSOUPLISSEMENT DES LOIS SUR LE VAPOTAGE !


Malgré le résultat de nombreuses études sur l’e-cigarette dont celle du Public Health England, Greg Hunt, le ministre fédéral de la Santé se place toujours contre l’assouplissement des lois sur le vapotage, affirmant que cela ne pourra jamais se produire «sous sa surveillance».

« Malgré les affirmations contraires, le jury n’est toujours pas en accord avec les prétendus avantages de l’e-cigarette. L’avis des autorités australiennes reste le même c’est à dire faire preuve de prudence « , a-t-il déclaré.

Le président de l’Association australienne pour la réduction des méfaits du tabac, le Dr Colin Mendelsohn déclare pour sa part qu’un certain nombre d’experts internationaux avaient conclu à un risque zéro du vapotage « passif » pour le public. 

John Newton, le directeur de l’amélioration de la santé du PHE a déclaré que les risques posés par les cigarettes électroniques étaient presque inexistants par rapport aux risques du tabagisme.

«Notre nouvelle analyse renforce la conclusion selon laquelle le vapotage est au moins 95% moins nocif par rapport au tabagisme », a-t-il déclaré ajoutant  » Ce serait tragique que des milliers de fumeurs qui pourraient arrêter de fumer à l’aide d’une cigarette électronique soient mis à l’écart en raison de fausses craintes…  »

Annette Huppatz, membre du conseil d’administration de la New Nicotine Alliance Australia, s’oppose à la nouvelle loi qui interdit l’e-cigarette dans les lieux publics, selon elle cela aura clairement un impact négatif. 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Christmas Pop-up