Top banner
Top banner
Top banner
BURALISTE : La confédération « accompagne la santé publique à travers le dispositif de vapotage »

BURALISTE : La confédération « accompagne la santé publique à travers le dispositif de vapotage »

Avec l’augmentation du prix du paquet de cigarette ce jour, le président de la confédération des buralistes, Philippe Coy, ne pouvait pas rester muet. Si celui ci s’inquiète de l’avenir des bureaux de tabac, il déclare que la fiscalité ne doit pas être le seul outil pour lutter contre le tabagisme en précisant que les buralistes accompagne également la santé publique à travers le dispositif de vapotage.


L’INQUIÉTUDE GRANDISSANTE DE PHILIPPE COY CONCERNANT L’AVENIR DES BURALISTES


Si le président de la confédération des buralistes se montre souvent optimiste pour l’avenir des bureaux de tabac en mettant en avant le grand plan de transformation, le discours semble tout de même se durcir voir s’assombrir.

« Aujourd’hui, il y a 24 500 entrepreneurs qui peuvent être inquiets » – Philippe Coy – Président confédération des buralistes

Dans un entretien avec nos confrères de France Info et en réponse à l’objectif du paquet à 10 euros pour 2020, il déclare : « Cela fait du tort au réseau [des buralistes] : les volumes [des ventes de paquets de cigarettes] se retrouvent impactés, la fréquentation de nos magasins aussi. On peut être totalement favorable au plan de santé mis en place par le gouvernement, mais aujourd’hui, un paquet à un prix aussi élevé reste pour nous un souci puisque nous avons le prix le plus élevé de l’Europe occidentale.« .

Selon Philippe Coy, la situation actuelle est clairement anormale étant donnée que les buralistes participent à l’effort de santé publique et notamment à travers la proposition de produits à risques réduits comme l’e-cigarette.

« Personne n’est contre la santé publique. [La hausse de la fiscalité] ne doit pas être le seul outil pour lutter contre le tabagisme : il devrait y avoir plus d’éducation, plus de prévention. Aujourd’hui, il y a 24 500 entrepreneurs qui peuvent être inquiets. Nous avons lancé un grand plan de transformation, nous accompagnons la santé publique à travers le dispositif de vapotage, mais le prix ne doit pas être le seul argument. »

Quoi qu’il en soit, le président de la confédération garde le cap et précise qu’il est « très fier de la carotte rouge devant son établissement« , tout un symbole !

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse