Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
CANADA : Une étude met en avant un « effet passerelle » de l’e-cigarette au tabagisme
CANADA : Une étude met en avant un « effet passerelle » de l’e-cigarette au tabagisme

CANADA : Une étude met en avant un « effet passerelle » de l’e-cigarette au tabagisme

On en fini plus d’entendre parler de ce fameux « effet passerelle » entre le vapotage et le tabagisme. Cette fois, c’est une étude de l’Université de Waterloo en Ontario publiée ce lundi dans le Journal de l’Association médicale canadienne qui remet le sujet sur le tapis. Selon celle ci, l’utilisation de la cigarette électronique par les adolescents conduirait à un passage vers le tabagisme.


LES ADOLESCENTS VAPOTEURS PLUS ENCLINS A TOMBER DANS LE TABAGISME


Cette enquête réalisée sur plus de 44 000 élèves de la 9e à la 12e année en Ontario et en Alberta révèle que les adolescents qui utilisent des cigarettes électroniques sont « beaucoup plus enclins à tomber dans le tabagisme l’année d’aprés», explique David Hammond, chercheur principal à l’École de santé publique de l’Université de Waterloo. « Ils sont plus susceptibles d’essayer de fumer et ils sont plus susceptibles de devenir des fumeurs quotidiens

« Les jeunes peuvent essayer les cigarettes électroniques avant de fumer parce qu’elles sont plus faciles d’accès » – David Hammond

«Nous avons eu quelque chose comme 2 millions de jeunes Canadiens qui ont essayé les cigarettes électroniques et nous serions stupides si nous n’étions pas préoccupés par les enfants qui essayent des produits à base de nicotine à un âge plus précoce qu’ils ne tentent habituellement de fumer », explique David Hammond.

« Les jeunes peuvent essayer les cigarettes électroniques avant de fumer parce qu’elles sont plus faciles d’accès », déclare David Hammond, notant que le tabac au Canada ne peut pas être vendu à des mineurs.

Bien que le Canada n’ait pas approuvé la vente de cigarettes électroniques contenant de la nicotine dans les points de vente conventionnels comme les supermarchés, ces produits sont largement disponibles en ligne et dans les magasins de vape. On estime en fait que la moitié de toutes les cigarettes électroniques consommées au Canada contiennent de la nicotine.

Cependant, cela devrait bientôt changer. Le projet de loi S-5, créant un nouveau règlement régissant les cigarettes électroniques, a été approuvé par le Sénat en juin etest actuellement à l’étude devant la Chambre des communes.

Parmi ses dispositions, le projet de loi S-5 interdirait la vente de produits de vapotage aux mineurs et interdirait la promotion de cigarettes électroniques contenant des arômes qui plaisent aux jeunes, tout en limitant la publicité pour ces produits.

Plusieurs médecins souhaitent également que le Canada restreigne le nombre de points de vente où l’on peut acheter des dispositifs de vapotage, et la promotion des cigarettes électroniques.

« Protéger la jeunesse du Canada devrait être de la plus haute importance pour le gouvernement et les professionnels de la santé », a déclaré le président de l’Association Médicale canadienne, M. Laurent Marcoux.

SourceRcinet.ca/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : VAP’BREVES : L’actualité du Mardi 31 Octobre 2017.
Suivant : REVUE : Eisenhower (Gamme Street Art) par Bio Concept

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse