Top banner
Top banner
Top banner
CANADA : Imperial Tobacco s’engage à aider Santé Canada dans la lutter contre le vapotage chez les jeunes !

CANADA : Imperial Tobacco s’engage à aider Santé Canada dans la lutter contre le vapotage chez les jeunes !

Quelques jours avant la « Journée mondiale sans tabac », le cigarettier Imperial Tobacco Canada a réitéré son engagement à aider Santé Canada dans la lutte contre le vapotage des jeunes tout en continuant d’offrir aux consommateurs adultes une solution de rechange face au tabagisme.


« CONTINUER A S’ATTAQUER AU VAPOTAGE CHEZ LES JEUNES »


Juste avant la journée mondiale sans tabac, Jorge Araya, président directeur général, d’Imperial Tobacco Canada, a réitéré l’engagement de l’entreprise à fournir des produits présentant un risque potentiellement réduit aux consommateurs adultes et à trouver des solutions au problème du vapotage chez les jeunes, ce qui comprend le déploiement d’une nouvelle campagne de sensibilisation destinée aux détaillants.

Notre position à ce sujet est très claire. Au même titre que nous croyons que les jeunes ne devraient pas fumer, nous sommes d’avis que les jeunes ne devraient pas vapoter. Malgré nos efforts de prévention ainsi que la récente campagne de sensibilisation de Santé Canada auprès des jeunes, le vapotage chez les mineurs est toujours d’actualité, et il importe de s’attaquer à ce problème avant qu’il ne prenne de l’ampleur comme la consommation d’alcool ou de cannabis chez les jeunes.

Le problème du vapotage chez les jeunes est l’accès aux produits. Afin de s’attaquer adéquatement au vapotage des mineurs, il est important de comprendre comment et où les jeunes Canadiennes et Canadiennes se procurent leurs produits et de veiller à mettre à exécution les lois déjà en vigueur.

Nous collaborons étroitement avec nos détaillants partenaires afin de nous assurer qu’ils font respecter les lois sur l’âge minimal. Nous nous assurons de vérifier l’âge des gens qui effectuent des achats en ligne, et ce, du moment où la commande est passée jusqu’à la livraison. Bien que nous soyons persuadés que la plupart les jeunes ne se procurent pas de produits de vapotage dans le réseau  de dépanneur du coin, nous lançons une nouvelle campagne dans les magasins de détail afin de rehausser la sensibilisation auprès des détaillants et de rappeler aux consommateurs que les produits de vapotage ne doivent pas être vendus aux jeunes.

L’entreprise croit fermement que les produits susceptibles de poser un risque moindre contribuent fortement à l’atteinte de l’objectif du gouvernement fédéral de diminuer le taux de tabagisme à cinq pour cent d’ici 2035.  Afin que ces produits réalisent leur plein potentiel, il sera important que les gouvernements fédéral et provinciaux mettent en œuvre le bon cadre réglementaire qui favorise et soutient une communication adéquate sur les bienfaits des produits de vapotage pour les fumeurs adultes.

« Malgré l’évolution des attitudes à l’égard du vapotage, ce sujet demeure très controversé et parsemé de sérieux obstacles. Parmi ceux qui se dressent devant nous, le plus urgent consiste à trouver le juste équilibre réglementaire pour s’assurer que les jeunes n’aient pas accès aux produits de vapotage et que les fumeurs adultes disposent des renseignements nécessaires pour faire un choix éclairé s’ils optent pour cette solution », a affirmé Jorge Araya.

À l’échelle internationale, l’acceptation du vapotage comme solution de rechange moins risquée gagne du terrain, et fait important, elle est endossée par un nombre croissant de preuves scientifiques qui montrent son potentiel de réduction des méfaits comparativement aux cigarettes traditionnelles.

Santé Canada a reconnu que le vapotage est une solution de rechange moins dommageable à la cigarette. Au Royaume-Uni, Public Health England estime que les produits de vapotage sont au moins 95 % moins nocifs que la cigarette traditionnelle, et sous l’effet de ses politiques progressistes, plus de 1,7 million de fumeurs ont cessé le tabagisme. 

« Si nous conjuguons nos efforts afin de nous attaquer au vapotage chez les jeunes et mettre en place un cadre réglementaire adéquat, nous aurons alors une réelle occasion de changer les choses pour la société, les gouvernements, notre entreprise, et, le plus important, pour les fumeurs d’âge adulte, » a conclu Araya.

Source : Imperial Tobacco Canada (Français) / Newswire.ca/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse