Top banner
Top banner
CANADA : La promotion de l’e-cigarette inquiète plusieurs groupes anti-tabac.

CANADA : La promotion de l’e-cigarette inquiète plusieurs groupes anti-tabac.

Au Canada, la libéralisation de la promotion de l’e-cigarette inquiète. En effet autoriser l’affichage de cigarette électronique dans les dépanneurs de l’Ontario risque d’augmenter la consommation de nicotine chez les adolescents, avancent des groupes d’intérêt.


NE PAS EXPOSER LES JEUNES AUX E-CIGARETTES COMME AVEC DES FRIANDISES !


L’Ontario Campaign for Action on Tobacco, qui inclut des groupes comme la Société canadienne du cancer et la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, indique que les changements à la Loi de l’Ontario sans fumée proposée la semaine dernière permettra l’affiche de ce type de produit.

« On doit se demander si ces produits sont sur le marché afin d’encourager les utilisateurs, surtout les plus jeunes qui ne fument pas déjà, à passer ensuite à la cigarette. C’est une question à laquelle nous n’avons pas de réponse. » – Michael Perley

Nous recommandons fortement au gouvernement Ford de retirer cette proposition qui permettrait aux jeunes d’être exposés à ce produit comme ils le sont pour des friandises, explique Michael Perley, le directeur du groupe. Le gouvernement précédent avait proposé de bannir la publicité et l’affichage de ces produits dans les dépanneurs de la province. La loi devait même entrer en vigueur le 1er juillet dernier, mais le gouvernement Ford a mis sur pause les changements législatifs, le temps de réviser l’initiative.

M. Perley souligne que bien ces produits sont créés par les compagnies de tabac et contiennent parfois des quantités de nicotine. L’emballage, avance-t-il aussi, est similaire à des friandises. Santé Canada assure que le vapotage est sans danger, mais s’est déjà exprimé contre l’affichage de ce produit.


RECONNAITRE LA DIFFERENCE ENTRE TABAC ET VAPOTAGE


Un porte-parole pour le ministère de la Santé et des Soins de longue durée assure que la nouvelle loi reconnaît la différence entre le vapotage et la consommation de tabac. Il ajoute que le gouvernement ne veut pas mettre les jeunes à risque.

C’est pourquoi les commerçants ne peuvent pas vendre des produits du tabac aux jeunes de moins de 19 ans, explique-t-il. La critique néo-démocrate en matière de Santé, France Gélinas, n’est pas de cet avis. Selon elle, les changements législatifs mettent les jeunes en situation de danger. Elle ajoute que cette décision a même été applaudie par l’industrie.

Source : Ici.radio-canada.ca/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse