Top banner
CANADA : La vente de cigarette explose depuis la pandémie due au Covid-19

CANADA : La vente de cigarette explose depuis la pandémie due au Covid-19

Au Canada, quelque 460 millions de cigarettes en plus se sont vendues en mai et juin comparativement à la même période l’an dernier, ce qui fait dire aux compagnies de tabac et aux dépanneurs que la pandémie de COVID-19 permet de constater que la contrebande occupe une place très importante au Québec et au pays, peut-être même plus qu’on ne le croit.


Éric Gagnon, directeur chez Imperial Tobacco Canada

UNE AUGMENTATION IMPORTANTE DES VENTES DE TABAC !


« On a ramené à peu près dans le marché légal plus de 400 millions de cigarettes de plus durant cette période-là au Canada, à pareille date. C’est probablement une hausse de 10 à 15 %. Avec la COVID-19, on réalise qu’il y a pas mal de contrebande au Québec », dit Éric Gagnon, directeur principal des affaires corporatives et réglementaires chez Imperial Tobacco Canada.

« Il y a eu une hausse des ventes de cigarettes légales d’au moins 10 à 15 % dans les dépanneurs autour des réserves amérindiennes dans la province », renchérit Stéphane Lacasse, porte-parole de l’Association des détaillants en alimentation du Québec.

Mais le Conseil canadien de l’industrie des dépanneurs, qui regroupe 25 000 dépanneurs au Canada, dont 4000 au Québec, affirme que la pandémie a fait augmenter les ventes de cigarettes légales de 35 % dans les commerces situés près des réserves autochtones, et de 20 à 30 % ailleurs au Québec.


CONTREBANDE ET APPRÉHENSION DU RETOUR « A LA NORMALE »


Vendeur de tabac, réserve de Kahnawake

Selon les responsables des compagnies de tabac et les dépanneurs, cette hausse sensible de la vente de cigarettes légales s’explique par la fermeture des réserves autochtones et des cabanes de vente de cigarettes sur les territoires des Premières Nations. En raison de la pandémie de COVID-19, les consommateurs qui s’y rendaient pour acheter leurs produits se sont tournés vers le marché légal.

« Depuis que les réserves sont rouvertes, on remarque une diminution des ventes de cigarettes légales. Les gens ont visiblement recommencé à acheter des cigarettes illégales », a appris M. Lacasse auprès de ses membres.

Des ventes de cigarettes légales en hausse de 10 à 15 % depuis le début de la pandémie ? C’est justement la proportion qu’occuperait la contrebande dans le marché du tabac au Québec, selon les autorités. Mais Michel Gadbois croit qu’elle est plus importante encore.

Citant un rapport de la Gendarmerie royale du Canada, M. Gagnon affirme qu’il y aurait 50 usines de fabrication de cigarettes illégales au Canada, 300 cabanes de vente de cigarettes illégales dans les réserves du Québec et de l’Ontario et 175 groupes criminels qui seraient impliqués dans la contrebande au pays. Citant des études, il ajoute que les gouvernements du Canada et des provinces perdent 2 milliards de dollars en taxes non perçues annuellement, dont 125 à 150 millions au Québec.

Source : Lapresse.ca/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).