Top banner
CANADA : Le vapotage est « passé à coté de l’objectif », un constat inquiétant…

CANADA : Le vapotage est « passé à coté de l’objectif », un constat inquiétant…

Plus le temps passe au Canada, plus la situation du vapotage semble complexe. Dans une récente tribune, certains spécialistes tirent la sonnette d’alarme en déclarant que « même si vapoter semble plus inoffensif que de fumer la cigarette traditionnelle, les jeunes qui vapotent risquent de devenir dépendants à la nicotine.« 


L’ENSEMBLE DES JEUNES VAPOTENT POUR AVOIR DE LA NICOTINE ET POUR LE BUZZ !


C’est un constat inquiétant voir même délirant qui est proposé au Canada par Marie-Josée Michaud, conférencière pour l’organisme Le Grand Chemin, qui vient en aide aux adolescents ayant développé une quelconque dépendance.

« On est vraiment passé à côté de l’objectif, qui était louable à la base. On se rend compte avec les données que depuis l’arrivée de la vapoteuse, on ne voit pas de baisse significative des gens qui fument la cigarette traditionnelle. […] Nos jeunes vapotent, alors qu’ils ne fumaient pas la cigarette traditionnelle. Ils ne fumaient pas à la base et ont découvert une nouvelle habitude de vie qui est cool, le fun, avec des saveurs » déclare t’elle chez nos confrères de lequotidien.com .

 » L’ensemble des jeunes qui vapotent le font pour avoir la nicotine et aussi le buzz.  » – Marie-Josée Michaud

Selon elle « à 21 mg, c’est considéré comme une dose très élevée. Dans les écoles, j’ai déjà remarqué à quelques reprises que des jeunes arrivaient à l’infirmerie en ayant des nausées, de la diarrhée et des vomissements, car ils avaient consommé du 50 mg. ».

« Il n’y a personne qui peut dire qu’elle les connaît, car ça ne fait pas suffisamment longtemps pour que l’on puisse se prononcer sur le sujet. Les gens qui vapotent aujourd’hui et qui vont vivre les conséquences négatives se retrouveront peut-être en milieu hospitalier dans 15 ou 25 ans », a précisé la spécialiste en activités cliniques.

Un discours plutôt inquiétant qui ne présage rien de bon pour le combat mené actuellement au Canada.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).