Top banner
Top banner
CANNABIDIOL : L’ANSM s’inquiète des produits vendus sur internet aux épileptiques

CANNABIDIOL : L’ANSM s’inquiète des produits vendus sur internet aux épileptiques

De plus en plus, le fameux CBD (cannabidiol) fait parler de lui notamment en ce qui concerne les e-liquides. L’utilisation de produits contenant du cannabidiol achetés sur Internet, en dehors du circuit légal, est de plus en plus fréquente chez les patients atteints de certaines formes d’épilepsie. Cette pratique inquiète l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) qui incite à s’abstenir, en rappelant les risques encourus.


DES PRODUITS ACCOMPAGNES « D’ALLEGATIONS THERAPEUTIQUES« 


Le cannabidiol (CBD) est un des composés actifs majeurs du cannabis. L’ANSM appelle les patients souffrant d’épilepsie et les parents d’enfants atteints d’épilepsie à « ne pas utiliser des produits en contenant et vendus en dehors du circuit légal ». Ils mettent ainsi leur santé en danger car « la qualité et la sécurité [de ces] produits […] n’est pas garantie, en particulier en ce qui concerne la quantité réelle de CBD, la présence éventuelle d’autres composés actifs du cannabis ou d’autres produits toxiques », précise l’agence.

Des produits contenant du CBD sont vendus « en dehors du circuit légal, en particulier sur Internet, sous différentes formes, notamment huiles, capsules, tisanes ou encore e-liquides pour cigarettes électroniques, alors que leur vente est interdite », précise l’ANSM. « Ces produits peuvent être accompagnés d’allégations thérapeutiques, c’est-à-dire de messages qui leur associent une action de prévention ou de guérison, en particulier dans l’épilepsie. »

Certes, cette substance peut présenter un intérêt dans le traitement de certaines formes sévères d’épilepsies, mais elle « a des effets psycho-actifs, […] potentiellement toxiques pour le foie et est susceptible d’augmenter les concentrations dans l’organisme de certains médicaments notamment des anti-épileptiques, avec le risque d’accroître leur toxicité », poursuit l’ANSM.

SourceLadepeche.fr/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse