Top banner
Top banner
CHINE : Un monstre économique qui suspend les ventes d’e-cigarettes en ligne !

CHINE : Un monstre économique qui suspend les ventes d’e-cigarettes en ligne !

C’est une nouvelle surprenante voir même inquiétante pour le marché de la vape ! Alors que la Chine représente un marché de plusieurs centaines de milliers de vapoteurs, les ventes en ligne d’e-cigarettes viennent d’être suspendues. Face au « scandale sanitaire » entourant les produits du vapotage, le gouvernement a en effet décidé de prendre des mesures.


UNE INTERDICTION POUR PROTÉGER LES MINEURS ?


Comme l’indique un article de Bloomberg publié le 1er novembre 2019, la Chine a suspendu les ventes d’e-cigarettes. Le gouvernement du pays a déclaré vouloir avant tout protéger la santé physique et mentale des mineurs.

Tous les sites Web et les applications vendant des e-cigarettes devraient être fermés et toutes les campagnes de marketing en ligne stoppées, selon une déclaration de l’administration.

La directive a également ordonné aux plates-formes de vente en ligne de supprimer les produits du vapotage de leurs sites. Le marché chinois de l’e-cigarette est passé de 451 millions de dollars en 2016 à 718 millions de dollars en 2018, selon les estimations de L.E.K.

L’interdiction imposée par la Chine est la dernière restriction imposée à une industrie dont la fortune s’est rapidement détériorée au cours des derniers mois. RELX Technology, une start-up basée à Pékin qui affirme détenir 60% du marché chinois de l’e-cigarette, a déclaré dans un communiqué qu’elle « soutenait résolument l’interdiction » des ventes en ligne et ne servait pas les mineurs. Elle mettra fin à toutes les ventes et aux annonces en ligne.

Il se pourrait cependant qu’il s’agisse ici d’une mesure temporaire, bien qu’aucune date n’ait été annoncée. Concrètement, les autorités ont demandé aux sites de vente en ligne et autres marketplaces de stopper leurs ventes. Toutefois, nul doute que celles-ci reprendront aussitôt que la lumière sera faite sur le scandale actuel aux États-Unis. En attendant, la plupart des grossistes chinois qui inondent le marché ont installés des bannières demandant une confirmation de l’âge sur leurs plateformes.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse