Top banner
Top banner
COMMUNIQUE : L’ACT dénonce la fausse promesse du tabac chauffé dans la réduction des risques !

COMMUNIQUE : L’ACT dénonce la fausse promesse du tabac chauffé dans la réduction des risques !

Dans un récent communiqué de presse pour le lancement de la 5éme édition du Mois Sans Tabac, l’Alliance contre le tabac a décidé de faire « le point » sur le tabac chauffé et ses enjeux en termes de santé publique. Selon l’association, il y’a une « fausse promesse du tabac chauffé » dans la réduction des risques.


DANGEREUX DE NE PAS DISTINGUER L’E-CIGARETTE ET LE TABAC CHAUFFE


Dans le cadre du Mois sans Tabac, l’Alliance Contre le Tabac a décidé de faire le point sur ce « nouveau » produit que représente le tabac chauffé et sur ces enjeux en termes de santé publique.

« L’ACT tient à souligner que ces nouveaux produits du tabac visent avant tout à renormaliser la consommation et à favoriser la vente de tabac. L’argument de la moindre nocivité est une tactique utilisée par l’industrie du tabac qui commercialisent ces produits pour obtenir une fiscalité avantageuse leur permettant de compenser une perte de revenus consécutive au recul de la consommation tabagique. » déclare Loïc Josseran, Président de l’Alliance contre le Tabac et Professeur en santé publique à l’université de Versailles-St Quentin, et ajoute : « Si aucune étude indépendante ne conclut à ce jour sur le moindre risque qu’il y aurait à consommer ces nouveaux produits du tabac, il est important de signifier qu’un risque présenté comme moindre n’est pas une absence de risque. »

Sur la base des données épidémiologiques disponibles, l’Alliance contre le Tabac tire donc la sonnette d’alarme sur ces nouveaux produits, qui représentent un véritable danger pour la santé publique et ne peuvent en aucun cas constituer une solution de sevrage tabagique recommandable. Et ce, d’autant plus qu’une étude italienne a montré que le tabac chauffé a fait entrer plus de non-fumeurs dans le tabagisme qu’il n’a fait sortir de fumeurs de la dépendance au tabac.

« Le tabac chauffé même s’il contenait moins de composants cancérogènes que les cigarettes traditionnelles, en contient des quantités significatives. Il n’est donc pas licite de dire, comme le fait l’industrie du tabac, que ce produit est à moindre risque pour la santé, ou qu’il puisse remplacer les cigarettes. Le tabac chauffé est encore moins envisageable pour sortir du tabac. » déclare le Pr. Daniel Thomas, cardiologue et vice-président de l’Alliance contre le tabac.

Pour finir, l’Alliance Contre le Tabac lance un rappel important :  » Tabac à chauffer et cigarette électronique sont souvent associés par l’industrie du tabac et présentés comme alternative à la cigarette. Il est dangereux de ne pas distinguer ces deux produits qui sont bien différents. « .

La principale différence réside dans le fait que la cigarette électronique n’est pas un produit du tabac et n’engendre donc pas de combustion. En effet, le tabac chauffé, par la composition chimique et les effets toxicologiques des aérosols produits, est bien plus nocif que la cigarette électronique.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la communiqué de presse d’Alliance Contre le Tabac dans son entièreté.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .