Top banner
COP 7 : L’OMS dévoile son rapport à charge contre la e-cigarette.

COP 7 : L’OMS dévoile son rapport à charge contre la e-cigarette.

Du 7 au 12 Novembre prochain se tiendra à New-Delhi en Inde le « COP 7 – 7th Conference of the Parties« . Cette grande conférence mondiale organisée par l’OMS FCTC concerne la lutte anti-tabac et devra examiner la mise en œuvre de la convention-cadre de l’OMS. A quelques semaines de cette convention, nous découvrons aujourd’hui le premier rapport de l’OMS qui devrait servir de socle lors de l’événement.


fctcUN RAPPORT DE L’OMS SUR LA VAPE SANS SURPRISE


A 2 mois du « COP7 », L’OMS a donc dévoilé son jeu en proposant son rapport sur la e-cigarette. Avec les dernières sorties de l’Organisation Mondiale de la Santé concernant le vaporisateur personnel il ne fallait pas s’attendre à voir l’institution en faire l’apologie. Et c’est donc sans surprise que l’on retrouve dans ce rapport (disponible intégralement en Anglais) une véritable attaque en règle contre la e-cigarette.

Tout d’abord, selon L’OMS, il n’y a que peu d’études fiables sur le vaporisateur personnel, l’institution ne semble que peu intéressée par la réduction des risques et préfère conseiller à tout les pays une interdiction quasi totale de la e-cigarette en utilisant « les mineurs » comme excuse (Interdiction de distribution et de vente).

Également, L’OMS s’inquiète d’une possible main mise du marché de la vape par l’industrie du tabac. Selon eux, les diverses réglementations et taxes sur les produits du tabac pourraient pousser Big Tobacco a se recentrer sur la e-cigarette pour s’y imposer. En clair, si l’industrie du tabac prend trop de place sur la marché de la e-cigarette, l’OMS sera tenté d’imposer de nouvelles réglementations encore plus restrictives.

L’Organisation Mondiale de la Santé apporte donc des précisions sur ses suggestions d’interdictions, elle souhaite :

– La mise en place de taxes qui permettrait de décourager les mineurs d’acheter des produits de la vape,
– L’augmentation des taxes sur le tabac (plus élevé que sur la e-cigarette) afin de réduite un éventuel effet passerelle chez les mineurs,
– Une interdiction de vente aux mineurs,
– Une interdiction de possession de e-cigarette par des mineurs
– Une interdiction ou une réglementation sur l’utilisation des arômes (pour ne pas susciter l’intérêt des mineurs)
– Une prise de mesure pour la lutte contre le commerce illicite de cigarette électronique.

Seule petite lumière dans ce rapport entièrement à charge, L’OMS reconnaît que la e-cigarette peut éventuellement aider quelques fumeurs si son utilisation conduit à un sevrage complet et très rapide.

Consultez le rapport complet de l’OMS sur la e-cigarette à cette adresse.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.