Top banner
Top banner
Top banner
CORÉE DU SUD : La vente de produits de tabac chauffé en forte progression !

CORÉE DU SUD : La vente de produits de tabac chauffé en forte progression !

En Corée du Sud, la part de marché de produits de tabac chauffé «Heat Not Burn» (HNB) a été multipliée par plus de cinq durant ces deux dernières années du fait du marketing agressif des fabricants de tabac, ont montré des données publiées vendredi par le gouvernement.


LE TABAC CHAUFFE FAIT UN CARTON EN CORÉE DU SUD !


Selon les données publiées vendredi par le gouvernement sud-coréen, les ventes de tabac chauffé se sont établies à 92 millions de paquets au premier trimestre de cette année, une hausse considérable de 34% par rapport à l’an dernier. Un paquet contient 20 sticks de tabac chauffé.

La part de marché de ce type de cigarettes, y compris iQOS de Phillip Morris et lil de KT&G Corp, principal fabricant sud-coréen de tabac, a grimpé à 11,8% à la fin du mois de mars, contre 2,2% il y a deux ans. En mai 2017, Phillip Morris a lancé la marque iQOS en Corée du Sud, le premier dispositif de tabac chauffé mis en vente sur le marché sud-coréen.

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales attribue cette tendance aux activités agressives de publicité et de promotion des fabricants qui insistent sur le fait que ces produits sont moins nocifs que les cigarettes classiques.

Afin de contrer cette tendance haussière des ventes, le ministère a annoncé qu’il envisageait de réviser la législation l’année prochaine pour exiger de mettre des images et mentions d’avertissement sur les paquets et les dispositifs de tabac chauffé. Depuis la fin de l’année 2016, une loi oblige de mettre des images et avertissements sur les paquets de cigarettes traditionnelles pour sensibiliser aux effets nocifs sur la santé du tabac dans le cadre des efforts déployés pour réduire le taux de tabagisme du pays.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse