Top banner
Top banner
CORÉE DU SUD : Un rapport sur la nocivité du tabac chauffé accuse l’e-cigarette…

CORÉE DU SUD : Un rapport sur la nocivité du tabac chauffé accuse l’e-cigarette…

En Corée du Sud, les autorités sanitaires viennent de présenter le fameux rapport tant attendu sur le tabac chauffé. C’est sans surprise que celui ci se montre accablant et pointe la présence de cinq substances cancérigènes. Malheureusement, l’e-cigarette se trouve être une victime collatérale de ce rapport…


UN RAPPORT ACCABLANT QUI MONTRE LA NOCIVITÉ DU TABAC CHAUFFE !


Comme beaucoup de monde notre rédaction s’attendait à de la langue de bois suite à l’annonce de la sortie imminente d’un rapport sur le tabac chauffé. Et pourtant…  Dans ce rapport dévoilé jeudi dernier, les autorités sanitaires sud-coréennes ont déclaré avoir trouvé cinq substances « cancérigènes » dans les systèmes de tabac chauffé vendus sur le marché local. Le niveau de goudron détecté est quant à lui supérieur à celui des cigarettes combustibles.

Le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) classe certaines substances appartenant au groupe 1 comme étant cancérogènes pour l’homme. Les substances sont classées dans cette catégorie lorsqu’il y a des preuves évidentes de nocivité pour l’homme.

Le ministère de la Sécurité alimentaire et pharmaceutique a annoncé les résultats de son enquête sur trois dispositifs de chauffage du tabac : L’IQOS de Philip Morris Korea Inc., La Glo de British American Tobacco et le système du fabricant sud-coréen KT & G Corp.

Dans chaque produit testé,  du benzopyrène, du nitrosopyrrolidine, du benzène, du formaldéhyde et de la nitrosamine ketone, cinq substances cancérigènes du groupe 1 ont été détectées. Selon le ministère, leurs présences varies entre 0,3% et 28% par rapport aux cigarettes classiques. Un produit cancérigène du groupe 2, l’acétaldéhyde a également été trouvé dans sur certains systèmes de tabac chauffé.

De plus, deux des trois produits contenaient plus de goudron que les cigarettes classiques, bien que les autorités n’aient pas souhaité identifier les produits.


TABAC CHAUFFE ? E-CIGARETTE ? PAS TOUT A FAIT LE MÊME PRODUIT !


« Après avoir étudié de manière approfondie diverses recherches, telles que celles menées par l’OMS, il n’y a aucune raison de penser que les e-cigarettes sont moins nocives que les cigarettes classiques« , a déclaré un responsable du ministère.

Oui, vous avez bien lu ! Il est tout de même surprenant qu’a l’heure actuelle les responsables politiques ne soient pas capable de distinguer un produit de tabac chauffé d’une e-cigarette. Et pourtant…

Celui ci ajoute « La quantité de nicotine contenue dans les cigarettes électroniques était à peu près au même niveau que celle des cigarettes classiques, ce qui indique que les cigarettes électroniques ne sont pas utiles à ceux qui veulent arrêter de fumer« .

« La présence de substances cancérigènes dans les cigarettes électroniques n’est pas nouvelle, mais le fait important c’est que la quantité de cancérogènes est considérablement plus faible« , a déclaré Philip Morris Korea dans un communiqué de presse.

Philip Morris Korea a déclaré qu’il était incorrect de comparer la quantité de goudron entre les cigarettes électroniques et les cigarettes classiques puisque ces dernières ne dépendent pas du procédé conventionnel de combustion.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse