CORÉE DU SUD : Une bataille juridique et fiscale à propos de la nicotine.

En Corée du Sud, les autorités gouvernementales sont appelées à faire appliquer la loi sur l’évasion fiscale concernant la nicotine et la fraude des consommateurs. En effet, une véritable bataille juridique s’est amorcée entre producteurs de nicotine dérivée du tabac et de nicotine synthétique.


nextL’UNIQUE FABRICANT MONDIALE DE NICOTINE SYNTHÉTIQUE APPEL AU RESPECT DES LOIS !


Next Generation Labs ( «LGN»), le seul fabricant mondial de nicotine moléculaire synthétique brevetée et destinée à l’industrie de la vape a mené une longue bataille commerciale en Corée du Sud avec des fabricants de nicotine et des importateurs chinois. Ces fabricants Chinois vendent leur nicotine de façon malhonnête sans déclarer les origines dérivées du tabac. Cette nicotine est proposée aux détaillants et aux vapoteurs Coréens qui ne sont pour le coup pas méfiants.

Que cela soit pour protéger le commerce de la nicotine ou pour protéger l’intérêt des consommateurs, Vincent Schuman, le PDG de Next Generation Labs demande aux autorités coréennes des douanes, de la fiscalité et de la protection des consommateurs d’enquêter et de fermer ces entreprises  » qui enfreignent de façon flagrante les nouvelles lois fiscales et trompent les consommateurs non méfiants. »

Pour Vincent Schuman :  » Depuis que la nouvelle taxe sur la nicotine fabriquée à partir de feuilles de tabac a été introduite, un certain nombre d’importateurs chinois sans scrupules n’hésite pas à présenter leur nicotine comme entièrement synthétique. Après que les tests aient prouvé que leur nicotine provenait en fait du tabac, ces importateurs ont immédiatement commencé à prétendre que leur produit était maintenant fabriqué à partir de racine et de tiges de tabac et donc non soumis à la nouvelle taxe. »

Et le PDG de Next Generation Labs n’en démord pas ! Selon lui  « Cette revendication comme quoi la nicotine fabriquée à partir du tabac peut être spécifiquement isolée à base de racine et de tige de la plante est tout simplement absurde« .

Et les experts de l’industrie devraient valider cette théorie, en effet il y’a si peu de nicotine dans les racines et la tige de la plante du tabac, qu’un énorme tonnage de matériel végétal serait nécessaire pour produire la quantité de nicotine habituellement trouvé eec6e937918d6f47dc8b1c3f07d84861_thumbdans la feuille. En outre, il est tout simplement impossible de traiter la tige ou la racine du plant de tabac sans inclure également les particules foliaires résiduelles et les cellules de la première étape concernant le traitement d’extraction de la nicotine.

«Pour que les commerces légitimes puissent survivre et pour que les consommateurs soient suffisamment informés, ces allégations mensongères doivent faire l’objet d’une enquête immédiate et approfondie par les agents des douanes coréens, les autorités de protection du consommateur, le ministère de l’Agriculture et le ministère des Finances », conclut Vincent Schuman.

Il est important pour la Corée de réglementer adéquatement le marché de la vape en tenant compte de la récente initiative législative visant à protéger les intérêts des consommateurs. Pour les entreprises qui s’efforcent de se conformer aux nouvelles lois fiscales et de livrer des produits de qualité aux consommateurs ce serait une énorme déception si le gouvernement décidait d’ignorer ces tactiques de fraude fiscale et de fausses allégations.

A LIRE EGALEMENT

Ce site utilise des cookies - En utilisant ce site ou en fermant ce bandeau vous acceptez notre politique sur les cookies !
J'accepte les cookies
x