Top banner
Top banner
DOSSIER : Craquer pour une cigarette, cela peut arriver, l’important c’est de re-vaper !

DOSSIER : Craquer pour une cigarette, cela peut arriver, l’important c’est de re-vaper !

Comme on le sait déjà, l’e-cigarette est un moyen efficace de sevrage qui dans une majorité de cas permet l’arrêt total du tabac. Néanmoins avec l’évolution de la vape, la mentalité a également évolué, la vape est devenue une religion pour beaucoup de monde à tel point que l’on a honte d’assumer que l’on a pu « craquer » à un moment ou à un autre. Ce que je vais vous livrer ici, c’est une analyse de nombreux discours observés depuis des années ainsi qu’une constatation en rapport avec mon expérience personnelle.

sevrage-tabagique1


 LES SYMPTÔMES DU SEVRAGE : QUE PEUT-IL VOUS ARRIVER ?


On ne peut entamer cet article que par un rappel rapide des symptômes qui peuvent vous affecter lors du sevrage. La nicotine faisant effet chez les vapoteurs, il se peut qu’aucun de ses symptômes vous touchent mais il est bon de rappeler que cela peut vous arriver. Étourdissement, fatigue, insomnie, toux, constipation, irritabilité sont les principaux symptômes qui peuvent vous toucher vous vapoteurs lors de votre sevrage.


« J’ai craqué et j’ai honte… » – Un discours que l’on retrouve fréquemment dans les communautés de vapoteurs.


cigarette
« Honte à toi si tu craques ! » tel est le discours que l’on pourrait attendre au vu de la peur évoquée par les vapoteurs qui perdent pied. En « griller une » n’est pas une honte et personne ne vous le reprochera, mais il ne faut pas hésiter à en parler sans tabou pour être aider. Le fait de retomber dans la combustion d’une « tueuse » peut être due à plein de paramètres qui pourraient probablement s’expliquer par des raisons scientifiques. Commençons donc par évoquer ce qui pourrait être la cause d’une rechute.


Qu’est ce qui peut nous faire replonger dans le monde du cendrier froid ?


Si il est certain que tout le monde peut être sujet au fait de replonger de manière ponctuelle ou totale dans la cigarette , cela peut être dû à un souci matériel, médical ou psychologique. Mais au final de quoi parle t’on exactement ?

  • Matériel inadapté : Du matériel qui manque de puissance ou de mauvaise qualité peut rapidement vous faire retourner chez le buraliste du coin. Un nouveau vapoteur pour qui l’initiation à la e-cigarette est chaotique ou périlleuse aura souvent tendance à abandonner d’où l’intérêt de se donner des conseils et surtout de rediriger si nécessaire un vapoteur qui aurait du matériel obsolète ou inadapté.
  • Un e-liquide inadapté : Tout vapoteur convaincu le sait. Le choix du e-liquide est la base primordial pour une réussite de sevrage. Le « must » est de trouver son « All day« , c’est à dire un e-liquide dont l’arôme vous conviendra tout au long de la journée sans vous écœurer ou vous donner envie de reprendre une tueuse. En notant qu’une erreur dans le choix du dosage de nicotine peut causer un manque ou dans le cas inverse des maux de têtes voire des nausées. Ces paramètres peuvent n’être qu’un détail mais peuvent tout aussi bien décourager assez rapidement une personne ayant décidé de sauter le pas.

  • La panne sèche : Que cela soit une panne de e-liquide, d’accus, de clearomiseur…. On a tous connu ce genre de soucis le dimanche ou le soir quand tout est fermé. Et autant on peut trouver un paquet de tueuses dans certains kiosques, autant trouver du matériel de vape s’avère particulièrement fastidieux dans ces moments là (même si aujourd’hui on trouve de nombreux kits de dépannage chez nos amis buralistes). On aura donc tendance à faire comme on peut, même si ce n’est que pour 2h ou pour une journée. Mais avec le temps, on apprend assez vite à prendre ses précautions pour éviter ce genre de soucis.

  • De mauvais conseils : On le sait bien, les commerces de vape peuvent être de formidables tremplins pour l’arrêt du tabac mais peuvent parfois proposer de mauvais conseils uniquement dans le but de vendre du matériel à prix abusifs.

  • L’isolement : Et oui… Quand on passe au vapotage, on perd à coup sûr certaines habitudes sociales comme celles de se regrouper pour « consommer sa tueuse » en se racontant les derniers potins. Néanmoins rien ne nous empêche de sortir avec les fumeurs pour consommer notre dose de nicotine mais à cela reste une condition : il faut accepter d’être imprégné de l’odeur du tabac et c’est en général quelque chose que les vapoteurs ne supportent plus. Cela peut également être traduit par un isolement au domicile familial ou certaines fois la cigarette électronique est la bienvenue au départ (comme substitut au tabac) et devient du jour au lendemain une source de conflit.

  • La pression / Le stress / La fatigue / L’énervement : Autant d’états physiques et psychologiques qui peuvent nous mettre dans une position de faiblesse. C’est dans ces moments là ou on peut « craquer » car on se dit « Après tout, tant pis » ou encore « C’est pas une clope qui va me tuer« . Et clairement à ce niveau là, nous ne sommes plus dans le sevrage ou le besoin de nicotine mais plutôt dans le besoin de trouver un réconfort et malheureusement c’est souvent celui de « fumer ».

La dépression (Burn out) : Une situation que j’ai connu au bout de quelques mois de vape et qui m’a mis dans une situation ou pendant quelques semaines, je ne pouvais plus vaper, souhaitant quelque chose de plus fort et s’il y a une chose que j’ai pu que constater c’est qu’une « tueuse » fait plus descendre la pression que des puffs sur sa e-cigarette. D’où cela vient ? Tout simplement, la cigarette contient des produits anti-dépresseurs que l’on ne retrouve pas dans la vape. Nous restons fumeurs quoi qu’on fasse, notre corps et notre cerveau s’en souviennent et s’en souviendront probablement jusqu’à la fin de notre vie. La seule solution est de s’auto-persuader de ne pas craquer ce qui reste assez compliqué quand on est dans cet état de fait.

  • L’état d’ivresse / Médicament : Et oui on le sait bien, l’alcool peut nous jouer des tours, et que dire de la petite clope qu’on prend après une soirée trop arrosée. Les médicaments peuvent certaines fois nous mettre dans un état ou ne se rend plus vraiment compte de ce que l’on fait. Mais dans les deux cas, la consommation de tabac restera ponctuelle, le tout étant de se remettre à la vape au plus vite.
  • Allergies / Rejet  : Peut être le savez vous déjà mais certaines personnes sont allergiques au propylène glycol (cas rare) ce qui peut conduire à un arrêt total de la vape si une orientation vers des e-liquides 100% glycérine végétale n’est pas préconisée. Également il existe des cas ou une personne ne peut pas ou plus vapoter, cela peut être dès le départ et se traduire par des maux de ventre, migraines sans que l’on trouve pourtant une raison médicale ou logique à cet état de fait .

  • KarateCigarette


    Si vous avez craqué, n’en ayez pas honte ! Parlez sans gêne, vous n’êtes pas le seul !


    Comme nous venons de voir, il y a de multiples possibilités qui font qu’à un moment ou à un autre on peut de façon ponctuelle ou permanente reprendre le tabac. On ne doit pas se cacher ou en avoir honte car nous avons tous commencé la cigarette électronique pour la même chose : arrêter de consommer ce poison qu’est le tabac. Personne n’a dit que cela serait simple et il est évident et reconnu que la « tueuse » est une véritable drogue et que malgré un sevrage, il ne faudra que peu de chose pour qu’on y retombe.

    Comme l’ont dit si bien « Ce n’est pas grave de trébucher, mais l’important reste de se relever« , si vous avez fumé et bien ne le prenez pas comme un échec ou comme une honte, assumez-le et remettez le pied à l’étrier. Quelques bons e-liquides à votre goût et cela sera reparti, alors vous oublierez vite ce petit écart. Les sites, communautés, magasins de vape sont là pour vous conseiller et vous soutenir donc n’hésitez pas à leur parler de vos difficultés si elles existent !

    Ce qui est sûr , c’est que rien n’est jamais perdu, j’ai personnellement fait plusieurs fois des écarts (d’une journée à plus de  2 semaines) et j’ai toujours repris la vape avec encore plus de plaisir !

    Com Inside Bottom
    Com Inside Bottom
    Com Inside Bottom
    Com Inside Bottom

    A propos de l'auteur

    Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.