Top banner
Top banner
DIPRON : Une innovation permettant de faciliter le sevrage en nicotine.

DIPRON : Une innovation permettant de faciliter le sevrage en nicotine.

L’utilisation de la e-cigarette nous permet de rester loin du tabac mais il n’est pas toujours évident de se sevrer totalement en nicotine. Soit trop tôt, soit trop tard, la baisse du taux de nicotine de nos e-liquides n’est pas évidente à gérer.

qui_suis_je-1456672630


LE DIPRON :  LE FRUIT DU TRAVAIL D’UN TABACOLOGUE ET ANCIEN VAPOTEUR


Aujourd’hui, nous avons décidé de vous présenter le projet prometteur de Thibaud qui pourrait bien être une véritable valeur ajoutée à l’ e-cigarette telle qu’on la connait. Diplômé en psychologie de la faculté de sciences humaines d’Aix en Provence, Thibaud a obtenu le titre de tabacologue à l’université de médecine de Marseille en 2014, et il exerce depuis en centre de prévention des addictions. Ancien fumeur et ancien vapoteur, il s’est servi de ses connaissances et de son expérience pour mettre au point une véritable innovation : Le Dipron.

normal_IMG_5770-3-1456567247


L’OBJECTIF ? ÊTRE SEVRÉ DE LA NICOTINE EN LIMITANT LES EFFETS DE MANQUE !


Qu’est-ce que le Dipron ?

C’est un dispositif qui réduit très progressivement les concentrations de nicotine contenue dans les e-liquides.  Le Dipron se destine aux utilisateurs de cigarettes électroniques et aux fumeurs souhaitant essayer celle-ci en vue d’un sevrage.

Se libérer de la nicotine, c’est se libérer de la dépendance pharmacologique à la cigarette ou à l’e-cigarette. Le Dipron s’inscrit donc aussi dans une perspective de réduction des risques, à destination de ceux qui veulent continuer à vapoter mais seulement quand ils le souhaitent, sans dépendance.

Les atouts du Dipron :

Le principal intérêt du Dipron est de faciliter le sevrage en limitant le sentiment de manque.

Lorsque l’on souhaite en finir avec la nicotine, on la réduit. Que ce soit avec les patchs ou que ce soit avec les e-liquides. On commence haut, pour finir à 0. Mais les réductions sont souvent trop brusques, et entrainent des effets paliers. Deux phénomènes peuvent alors apparaitre :

L’apparition d’un syndrome de sevrage : agressivité, dépression, fatigue, besoin compulsif de fumer
Un phénomène d’auto-titration : de nature inconsciente, il amène le fumeur à fumer (ou le vapoteur à vapoter) plus souvent, plus longtemps, ou plus intensément, afin de compenser la diminution de nicotine.

Sans_titre4-1456563173

Prenons par exemple un utilisateur de cigarette électronique qui souhaite se sevrer de la nicotine. Il utilise un e-liquide dosé à 18 mg/ml. Notre vapoteur essaiera, au bout de quelques temps, de passer à 12 mg/ml, puis à 6 mg/ml, pour enfin atteindre 0 mg/ml.

Mais le corps est habitué à une certaine dose de nicotine, et la réclame. Les changements de concentrations, bien trop importants, vont gêner notre vapoteur dans son objectif de sevrage.

Le Dipron évite ces réductions trop brusques. Il permet au vapoteur de profiter le premier jour d’un liquide, par exemple à 18mg/ml de nicotine, et va réduire tout doucement les concentrations de nicotines inhalées… Jusqu’à permettre au vapoteur de ne vapoter quasiment plus de nicotine le 100ème jour.

courbe_dipron_2-1456496551Le Dipron a un fonctionnement mécanique simple, ce qui présente l’avantage d’être fiable dans le temps. Le système même a été pensé afin d’être utilisé avec n’importe quel e-liquide, et n’importe quelle cigarette électronique.

 


COMMENT FONCTIONNE LE DIPRON ?


Sans_titre-1456478616Le Dipron repose sur un principe de double dilution des concentrations de nicotine, grâce à un  système de 3 réservoirs communicants :

Un réservoir A (10 ml), dans lequel se trouve un e-liquide moins concentré en nicotine.
Une réservoir B (20 ml), où se mélangent deux e-liquides à concentrations différentes. Il permet une première dilution.
Un réservoir C (30 ml), dans lequel se trouve un e-liquide plus concentré en nicotine.

Une seconde dilution se fait également dans ce réservoir lorsque l’utilisateur y prélève sa dose quotidienne. Ce qui a été prélevé va être compensé par l’e-liquide des réservoirs au-dessus, un peu moins concentré en nicotine…Et la dilution progressive commence !

 


CONCEPTION ET AVANCÉE DU PROJET « DIPRON »


IMG_5793-3-1456483735Cocorico, le Dipron est français ! Les prototypes ont été réalisés grâce à la technologie FDM (Fused Deposition Modeling) de l’imprimante 3D. Mais pour gérer le Dipron de sa conception à sa réalisation, et ainsi maitriser totalement les coûts, Thibaud a besoin de vous ! Afin de permettre une fabrication en série du Dipron et de financer l’achat d’une imprimante 3D, un financement participatif a été mis en place.

 Le projet Dipron est arrivé à maturité. Les étapes de conception, modélisation, et de prototypage ont été validées avec succès ! Le Dipron est prêt, il ne manque plus que les outils pour le produire en petite série.

L’objectif est de pouvoir le proposer au sein de structures d’accompagnement au sevrage tabagique (consultations hospitalières, centres de soin et de prévention des addictions, etc.). A terme, il pourra aussi être commercialisé en ligne et auprès de revendeurs de matériels de cigarettes électroniques.

Vous êtes les décideurs qui permettront au Dipron d’éclore. Si vous souhaitez en savoir plus rendez vous sur la page du financement participatif du Dipron. ou sur la page facebook du projet.

Il est possible de participer de 2 à 200 euros voire plus sachant que des contreparties sont prévues pour chacun de vos dons. L’objectif nécessaire pour lancer le projet « Dipron » est de 1950 euros. N’hésitez pas à participer et à diffuser ce projet si vous trouvez qu’il en vaut la peine, pour notre part on trouve ça plutôt intéressant.

 

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

1 Commentaire

Laisser une réponse