Top banner
Top banner
DOSSIER : L’utilisation de la e-cigarette pendant la grossesse.

DOSSIER : L’utilisation de la e-cigarette pendant la grossesse.

Actuellement il y’a environ 2,8 millions d’utilisateurs de cigarettes électroniques en Grande-Bretagne et de très nombreux fumeurs trouve ce produit très utile lors des tentatives d’arrêt du tabagisme. Il est important de prendre en compte que de nombreuses femmes utilisent la e-cigarette pendant la grossesse pour remplacer le tabagisme. Dans cette optique, une fiche informative été produite par les membres de l’organisation du « Smoking in Pregnancy Challenge Group » afin de fournir des informations et des preuves sur la e-cigarette ainsi que des réponses à certaines questions fréquemment posées. Ces informations permettront aux Sages-femmes et aux équipes médicales de donner des conseils et de répondre au mieux aux inquiétudes des femmes enceintes.


LES QUESTIONS POTENTIELLES ET LES RÉPONSES SUGGÉRÉES


1) Qu’est ce qu’une cigarette électronique ?

Les cigarettes électroniques sont conçues pour inhaler la nicotine à travers de la vapeur plutôt que de la fumée. Elles fonctionnent en chauffant et en vaporisant une solution qui contient généralement de la nicotine, du propylène glycol ou de la glycérine végétale ainsi que des arômes. Contrairement aux cigarettes, les cigarettes électroniques ne brûlent pas de tabac et ne produisent pas de goudron ou de monoxyde de carbone. On parle donc de vaporisation et non de combustion et bien que la vapeur s’est avérée contenir certains toxiques également présents dans la fumée de cigarette, ceux ci sont à un niveaux bien inférieurs.

15235549_374148182931500_1733406522037855994_o

2) Les cigarettes électroniques sont-elles sûres à utiliser ?

Les cigarettes électroniques ne sont pas complètement sans risque, toutefois, en se basant sur les preuves actuelles, on constate qu’elles ne comportent qu’une simple fraction du risque évalué avec le tabagisme. Si vous utilisez une e-cigarette, elle vous aide à rester éloignée du tabagisme, il est beaucoup plus sûr pour vous et votre bébé de vapoter plutôt que de continuer à fumer.
Alors que la vapeur produite par les cigarettes électroniques contient des substances toxiques, celles-ci sont inférieures à celles de la fumée du tabac et tout du moins à des niveaux non associés à des risques graves pour la santé. Les cigarettes électroniques ne contiennent pas de monoxyde de carbone, qui est particulièrement dangereux pour le développement du bébé.

Les cigarettes électroniques sont encore assez nouvelles et nous ne disposons pas d’éléments de preuve en ce qui concerne l’utilisation à plus long terme. Nous ne connaissons pas non plus le risque de l’exposition à la vapeur pour les enfants à naître.
Il est conseillé aux futures mères d’accéder au soutien d’un service d’aide pour arrêter de fumer, l’aide professionnelle s’est d’ailleurs avérée efficace. Il est également possible d’utiliser des produits de substitution nicotinique.

3) Y’a t-il du monoxyde de carbone dans les cigarettes électroniques ?

 Non. Les cigarettes électroniques ne contiennent pas de Monoxyde de carbone (CO) ou de nombreux autres produits chimiques présents dans les cigarettes. Si vous utilisez uniquement des cigarettes électroniques sans aucun autre produit contenant du CO comme par exemple la cigarette, vous devriez en avoir une concentration aussi faible qu’un non fumeur.

4) Qu’en est-il des risques de la nicotine ?

La grande majorité des dommages causés par le tabagisme proviennent de l’inhalation de fumée de tabac qui contient environ 4 000 produits chimiques, dont un nombre importants sont toxiques. Alors que c’est la nicotine qui fait du tabac son coté addictif, elle est relativement inoffensive. Pour preuve, la thérapie de remplacement nicotinique est largement utilisée pour aider les gens à quitter le tabagisme et est une forme sûre de traitement, y compris pendant la grossesse.

5) Puis-je utiliser une cigarette électronique pour m’aider à quitter le tabagisme ?

Les produits de substitution à la nicotine, les patchs et les gommes sont considérés comme sures pour une utilisation pendant la grossesse. Actuellement, il n’y a aucune cigarette électronique disponible qui soit autorisé comme médicaments. Nous ne savons pas encore si l’exposition à la vapeur de cigarette électronique peut conduire à des risques potentiels pour le foetus.
Cependant, de nombreux fumeurs trouvent les cigarettes électroniques utiles pour quitter le tabagisme, et les preuves montrent qu’elles peuvent être efficaces. Si vous choisissez d’utiliser une cigarette électronique et si cela vous aide à arrêter de fumer
c’est dans tout les cas un choix beaucoup plus sûr pour vous et votre bébé.

Dans le cas ou vous utilisez une e-cigarette pour arrêter de fumer, n’hésitez pas à l’utiliser selon vos besoins, aussi souvent que nécessaire de la même manière que pour les produits de substitution à la nicotine. Quelle que soit la méthode que vous choisissez pour arrêter de fumer, vous pouvez obtenir une aide gratuite et un soutien auprès de professionnels. Il est prouvé que vous avez jusqu’a quatre fois plus de chance de réussir votre arrêt du tabagisme avec une aide.


DES INFORMATIONS SUR LA E-CIGARETTE POUR LES SAGES FEMMES


1) Qu’est ce qu’une cigarette électronique ? Comment cela fonctionne ?

Les cigarettes électroniques sont conçues pour inhaler la nicotine à travers de la vapeur plutôt que de la fumée. Elles fonctionnent en chauffant et en vaporisant une solution qui contient généralement de la nicotine, du propylène glycol ou de la glycérine végétale ainsi que des arômes. Contrairement aux cigarettes, les cigarettes électroniques ne brûlent pas de tabac et ne produisent pas de goudron ou de monoxyde de carbone. On parle donc de vaporisation et non de combustion et bien
que la vapeur s’est avérée contenir certains toxiques également présents dans la fumée de cigarette, ceux ci sont à un niveaux bien inférieurs.

Les cigarettes électroniques se composent généralement d’une chambre de vaporisation et de e-liquide. Ce e-liquide peut être contenu dans une cartouche scellée ou peut être ajouté dans un réservoir (tank). Les cigarettes électroniques peuvent être jetables ou rechargeables et il en existe différents types : certaines ressemblent à de vraies cigarettes (cigalike), d’autres ont une forme de stylo ou une forme de boîte avec un embout buccal.
Les cigarettes électroniques sont connues sous un certain nombre de noms (Ego, mods, box, shisha, vaporisateur personnel…). On nomme l’acte d’utiliser une e-cigarette « le vapotage » (le fait de vapoter ou « vape/vaping » en anglais).

pr

log2) L’utilisation de la e-cigarette chez les adultes

Il y a environ 2,8 millions d’adultes en Grande-Bretagne qui utilisent des cigarettes électroniques. Les utilisateurs sont équitablement répartis entre fumeurs (1,4 million) et ex-fumeurs (1,3 million). L’usage régulier est presque exclusivement présent chez les fumeurs ou les ex-fumeurs.

3) L’utilisation de la e-cigarette chez les enfants

Des préoccupations ont été soulevées par certaines personnes comme quoi la e-cigarette pouvait être une porte d’entrée vers le tabagisme notamment chez les jeunes. Cependant, les données provenant de l’enquête ASH Smokefree GB Youth indiquent que l’usage régulier des cigarettes électroniques chez les jeunes reste rare. En 2015, 2,4% des jeunes interrogés ont déclaré avoir utilisé des e-cigarettes au moins une fois par mois et presque tous ont signalés être fumeur ou ex-fumeur.
Ces résultats sont également appuyés par d’autres enquêtes sur la jeunesse britannique.

4) Sécurité pour les utilisateurs et pendant la grossesse

Bien que les cigarettes électroniques ne soient pas complètement sans risques, un examen des preuves demandées par la Santé publique de l’Angleterre (PHE) en 2014 sur le danger associé aux cigarettes électroniques a montré qu’actuellement le risque « est susceptible d’être extrêmement faible, et certainement beaucoup plus faible que le tabagisme « . D’autres examens ont permis de tirer des conclusions « La vapeur de cigarette électronique [EC] peut contenir des substances toxiques également présentes dans la fumée du tabac, mais qui sont beaucoup plus faibles. Les effets à long terme de l’utilisation de la e-cigarette est inconnue, mais comparée aux cigarettes celles ci sont susceptibles d’être beaucoup moins, voire pas du tout nocive pour les utilisateurs et ceux qui les entourent. »

En ce qui concerne la grossesse, la vapeur de cigarette électronique ne contient pas de monoxyde de carbone, qui est dangereux pour les bébés en développement. Cela dit, parce que les cigarettes électroniques sont relativement nouvelle, il n’existe pas encore de preuve quant aux effets de l’utilisation à plus long terme. Les risques pour le fœtus de l’exposition à la vapeur sont inconnus et il n’existe actuellement aucune études fiables fournissant des informations dans ce contexte.

Les femmes enceintes qui fument peuvent bénéficier d’un soutien comportemental et, si nécessaire, d’une ordonnance pour des produits de substitution nicotinique. Toutefois, si elles choisissent d’utiliser une cigarette électronique et si cela les aide à arrêter de fumer, il est plus sûr pour elles et leurs bébés de l’utiliser plutôt que de continuer à fumer.

Sources et références : Smokefreeaction.org.uk
Document en pdf de JF Etter : Voir ou Télécharger

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.