Top banner
Top banner
E-CIG : Ces 7 scientifiques qui défendent la e-cigarette !

E-CIG : Ces 7 scientifiques qui défendent la e-cigarette !

Nous sommes trop souvent inondés par des articles et des études négatives sur la e-cigarette. La bonne nouvelle c’est que la vape possède de nombreux soutiens de scientifiques et de professionnels de la santé qui sont prêts à défendre la vape. Ces scientifiques courageux (car il faut le dire) ont beaucoup à perdre et la plupart d’entre eux pourraient faire face à des réductions de financement pour leurs recherches afin d’offrir un soutien public à la vape. Voila pourquoi leurs avis sont si importants et pourquoi ces personnalités se démarquent des autres. Nous vous proposons de découvrir 7 scientifiques respectés ainsi que leurs propos sur la e-cigarette et l’impact sur votre santé.

peter-hajek-ecigarette


PETER HAJEK – INSTITUT WOLFSON DE MÉDECINE PRÉVENTIVE (ROYAUME UNI)


« Il y a actuellement deux produits en concurrence dans l’habitude du fumeur : Tout d’abord la cigarette classique qui met en danger les utilisateurs, leur entourage et recrute de nouveaux clients parmi les enfants non fumeurs qui veulent essayer. Et sinon l’e-cigarette qui est plus sûre, ne pose pas de risque pour l’entourage et génère beaucoup moins de risques d’envie chez un enfant non fumeur.« 

linda


LINDA BAULD – DIRECTRICE ADJOINTE DU CENTRE BRITANNIQUE D’ÉTUDE SUR LE TABAC (ROYAUME UNI)


« Actuellement, les e-cigarettes ne possèdent pas d’autorisation, mais l’institut national pour la santé et l’association de réglementation des médicaments reconnaissent que leurs utilisations est plus sûre que de continuer à fumer. Ce n’est pas simplement une opinion, c’est une déclaration fondée sur des preuves et qui est soutenue par des organisations de contrôle du tabac au Royaume-Uni. Cela ne signifie pas que les e-cigarettes sont sans risque, mais peu de choses le sont au final. Mais on peut sans problème signifier que l’utilisation de la e-cigarette est plus sûre que de continuer à fumer. »

robert


ROBERT WEST – DIRECTEUR DES ETUDES TABAC (ROYAUME UNI)


« Nous avons une occasion énorme ici. Il serait dommage de laisser filer cette opportunité en étant trop prudent. La e-cigarette est aussi sûre qu’elle peut l’être. La nicotine n’est pas ce qui vous tue lorsque vous consommez du tabac. Utiliser une e-cigarette est pratiquement aussi sûr que de boire du café. Tout ce qu’elle contient est de la vapeur avec de la nicotine, du propylène glycol, de la glycérine végétale et de l’eau. »

kozlowski-ecigarette


LYNN KOZLOWSKI – CHERCHEUR A L’ADDICTION RESEARCH FONDATION (CANADA)


« Les fumeurs devraient essayer l’e-cigarette pour remplacer complètement les cigarettes. Le but est d’arrêter de fumer à jamais et d’utiliser l’e-cigarette aussi longtemps que nécessaire. Les cigarettes électroniques sont beaucoup plus sécuritaires que l’utilisation du tabac. Nous ne devons pas attendre des essais cliniques afin de savoir qu’un gros rocher qui tombe sur une personne est beaucoup plus dangereux qu’un petit rocher. Comparé à la cigarette, la e-cigarette présente des risques réduits évidents. Les niveau des toxines sont beaucoup plus faibles dans l’e-cigarette, il est facile d’être moins dangereux que les cigarettes qui sont cancérigènes. »

640


JEAN FRANCOIS ETTER – PROFESSEUR DE SANTE PUBLIQUE A L’UNIVERSITÉ DE GENEVE (SUISSE)


« Même si il y a des vapoteurs sur le long terme, ce n’est pas un problème à partir du moment ou ils cessent de fumer. Le problème réside dans la combustion du tabac et non pas dans la nicotine. Que ce soit la cigarette électronique, les gommes ou les patchs, la nicotine n’est pas dosée de façon toxique. Le fait de vapoter à long terme n’est pas un problème de santé publique, pas plus que l’utilisation prolongée de gommes à la nicotine. »

bertrand-dautzenberg


BERTRAND DAUTZENBERG – PNEUMOLOGUE A L’HOPITAL DE LA PITIÉ SALPÊTRIÈRE (FRANCE)


« Prenez votre temps, ne stressez pas. Vapotez sans pression lors des premiers mois. Et surtout, même si vous vous installez dans le vapotage, n’oubliez jamais une chose : le danger du tabac est mille fois plus grand que celui de la e-cigarette. Un an de vapotage est moins dangereux qu’un jour de tabac. »

maxresdefault


KONSTANTINOS FARSALINOS – CHERCHEUR AU CENTRE DE CHIRURGIE CARDIAQUE D’ONASSIS (GRECE)


« Vapoter n’est pas nocif pour le cœur, La cigarette électronique est considérablement moins nocive que le tabac et il est légitime que les consommateurs défendent leurs droits à vapoter« .

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédactrice et correspondante Suisse. Vapoteuse depuis de nombreuses années, je m'occupe principalement de l'actualité suisse.