Top banner
Top banner
Top banner
E-CIGARETTE : « Clairement moins toxique que le tabac » pour Agnès Buzyn

E-CIGARETTE : « Clairement moins toxique que le tabac » pour Agnès Buzyn

Serions nous en train d’entr’apercevoir une éclaircie au sein du ministère de la santé ? Après des années d’ignorance et de déclarations fracassantes sur l’e-cigarette, la ministre de la santé, Agnès Buzyn l’a enfin dit : « La cigarette électronique est clairement moins toxique que le tabac« . Une phrase qui change tout et qui pourrait ouvrir une porte d’entrée pour les associations de défense du vapotage ? Rien n’est moins sur…


« NOUS N’Y SOMMES PAS OPPOSES« 


Agnès Buzyn aurait-elle enfin compris l’énorme interêt de l’e-cigarette dans le cadre du sevrage tabagique ? Vendredi matin sur Europe 1, elle déclarait « La cigarette électronique est clairement moins toxique que le tabac » , mais peut-on réellement se reposer sur cette simple phrase ? 

« Nous n’y sommes pas opposés » a t’elle déclaré preuve que le soutien à cette alternative n’est pas totale. Pour Agnès Buzyn, « chacun doit trouver son bon outil de sevrage. Il n’y a pas une recette unique : certains ont besoin de patchs, d’autres de chewing-gum, d’autres s’arrêtent du jour au lendemain, d’autres ont besoin de la cigarette électronique car ils sont attachés au geste« .


DE BELLES PAROLES MAIS RIEN DE CONCRET !


Il aurait été surprenant de voir la Ministre de la santé faire la promotion de l’e-cigarette du jour au lendemain. Dans la suite de son interview elle a voulu mettre en garde les vapoteurs : « Un des risques que nous remarquons avec la cigarette électronique, c’est que les gens fument moins, mais continuent de fumer un peu. Or, toutes les études montrent aujourd’hui que ce qui est le plus important dans les risques liés au tabac, c’est la durée du tabagisme, plus encore que le nombre de cigarettes fumées« .

Lorsque que la question du remboursement de l’e-cigarette s’est présentée, la Ministre de la santé a été assez claire : « Nous n’en sommes pas là, pour pouvoir rembourser par la Sécurité sociale, il faut prouver que c’est efficace et pas toxique. Nous attendons les études…« . Comme si des études il n’y en avait aucune depuis 2014… Un petit rendez-vous avec le Public Health England pourrait faire du bien à Agnès Buzyn.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse