Top banner
Top banner
E-CIGARETTE : Que la censure sur facebook commence !

E-CIGARETTE : Que la censure sur facebook commence !

Ce n’est pas la première fois que l’on parle de censure pour la e-cigarette sur facebook mais il semble qu’aujourd’hui un pallier supplémentaire vienne d’être franchi. La page facebook du documentaire Americain « A Billion lives » que l’on vous a déjà présentée a tout simplement été victime de censure par le réseau social.

abillionlive


CENSURE : QUE LA FÊTE COMMENCE !


Comme nous l’explique « A billion lives » sur la capture d’écran de sa page facebook ci jointe, le réseau social considère que leur documentaire est « un produit du tabac » et que par conséquent il n’est pas autorisé à faire de la promotion. Évidemment, l’équipe du film a contacté Facebook pour avoir plus d’explication, la réponse ne peut que laisser dubitatif sur l’avenir de la e-cigarette sur le réseau social :

 » Hi Aaron,

Merci de nous avoir écrit , nous sommes là pour vous aider.

Votre publicité a été rejetée car elle ne respecte pas notre ligne directrice en la matière. Les publicités ne peuvent pas faire la promotion du tabac ou des produits relatifs au tabac y compris la e-cigarette [….]

Notre décision est définitive et nous ne pourrons répondre aux prochaines demandes à propos de cette publicité. »

Avec cette décision de Facebook, nous avons désormais la certitude que les pages et groupes sur la e-cigarette sont en sursis, il faudra rester vigilant dans les semaines et mois à venir car si le réseau social s’attaque aux documentaires sur la e-cigarette, il parait clair que personne n’est à l’abri de retrouver son projet suspendu ou supprimé.

« Que la censure commence ! »

Source : Page facebook « A billion lives » / Page facebook « Vap’you »

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Co-fondateur de Vapoteurs.net en 2014, j'en suis depuis rédacteur et photographe officiel. Je suis un véritable passionné de vape mais également de comics et de jeux vidéos.

3 Commentaires

Laisser une réponse