Top banner
Top banner
E-CIGARETTE : Un rapport bénéfice / Risque positif selon la revue Cochrane.

E-CIGARETTE : Un rapport bénéfice / Risque positif selon la revue Cochrane.

En Décembre 2014, la revue Cochrane proposait sa première étude sur la e-cigarette. A l’époque déjà, celle ci saluait une méthode efficace pour arrêter de fumer et réduire les risques liés au tabagisme. Aujourd’hui, le sujet de cette méta-analyse menée par les experts de la Cochrane revient sur le tapis. Et malgré l’ajout de 11 nouveaux essais cliniques, pour cette réactualisation, les conclusions sur les effets des cigarettes électroniques restent les mêmes : La revue présente un rapport bénéfice-risque positif des e-cigarettes avec nicotine, dans le sevrage tabagique.


cochrane111 ÉTUDES SUPPLÉMENTAIRES ET UNE CONCLUSION TOUJOURS AUSSI NETTE !


Le précédent examen de la littérature, publié en 2014 par la Cochrane Library, concluait déjà, en effet, à l’aide apportée par la cigarette électronique, aux fumeurs qui souhaitent arrêter de fumer et constatait l’absence d’effets secondaires graves associés à leur utilisation (sur une durée de 2 ans maximum). Selon les auteurs du rapport de l’époque, la e-cigarette serait bel et bien un outil efficace de réduction des risques. Associée à du liquide avec nicotine, elle permettrait à près d’un fumeur sur dix (9%) d’arrêter de fumer des cigarettes dans l’année, et à un tiers (36%) de réduire sa consommation.

Maintenant mis à jour, l’examen englobe dans son analyse 11 études supplémentaires qui indiquent  :

  • d’abord l’absence d’effets secondaires graves, les effets légers les plus fréquemment rapportés étant une irritation de la bouche et de la gorge.
  • L’examen de 2 ECR impliquant plus de 600 participants constate que la cigarette électronique contenant de la nicotine peut augmenter les chances d’arrêt du tabac, dans les 6 à 12 mois, par rapport au même dispositif, mais sans nicotine. Précisément, les participants utilisant une cigarette électronique avec nicotine s’avèrent 2 fois plus susceptibles (RR : 2,29) de s’abstenir de fumer pendant au moins 6 mois que les participants utilisant une cigarette électronique « placebo ».
  • Parmi les études sélectionnée, 1 étude qui a comparé la cigarette électronique au patch de nicotine ne constaté aucune différence significative dans les taux d’abstinence à 6 mois, « mais les intervalles de confiance n’excluent pas une différence cliniquement importante ».

Ces preuves certes limitées suggèrent que, par rapport aux cigarettes électroniques sans nicotine, les cigarettes électroniques avec nicotine peuvent aider les fumeurs à arrêter de fumer à long terme. Cependant les experts évaluent comme « faible » le niveau de confiance en ces résultats. Un certain nombre d’autres études sont en cours, identifiées également par les experts, qui permettront peut-être, prochainement, une analyse plus fine du rapport bénéfice-risque de la cigarette électronique, en tant qu’outil de sevrage tabagique.

Source : Rapport Initial de 2014 / Santélog

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse