Top banner
E-CIGARETTE : Le Respadd et L’AP-HP accompagnent les personnes vulnérables vers l’arrêt du tabac.

E-CIGARETTE : Le Respadd et L’AP-HP accompagnent les personnes vulnérables vers l’arrêt du tabac.

Il y’a quelques jours, l’AIDUCE (Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Électronique) annonçait sa participation à deux opérations dans des hôpitaux parisiens au mois de Novembre. Hier, c’est le Respadd (Réseau de prévention des addictions) et L’AP-HP qui ont publié un communiqué pour annoncer un accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité vers l’arrêt du tabac.


LE RESPADD ET L’AP-HP ACCOMPAGNENT LES PERSONNES EN SITUATION DE VULNÉRABILITÉ VERS L’ARRÊT DU TABAC


Paris, le 20 octobre 2016.

Grâce à une forte mobilisation des professionnels de la tabacologie et de l’addictologie en Ile-de-France et un dispositif d’accompagnement inédit, le RESPADD en partenariat avec l’Assistance publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) entend accompagner, sur tout le mois de novembre, 400 fumeurs en situation de vulnérabilité et/ou précaires vers le sevrage tabagique par le plaisir à l’occasion du Moi(s) sans tabac, une expérience solidaire soutenue en partie par la Caisse primaire d’assurance maladie.

Ce sont aujourd’hui près de 20 centres* en Ile-de-France qui se sont positionnés sur deux projets originaux spécifiquement conçus pour les personnes en situation de fragilité (jeunes, femmes enceintes, personnes à faible revenu, personnes bénéficiant de la CMU-C, usagers de drogues fréquentant les CSAPA et CAARUD…). L’un des projets consiste en l’accompagnement de 300 fumeurs avec délivrance de traitements de substitution nicotinique gratuits, l’autre, grâce à la participation des bénévoles de la Vape du cœur, se distingue par la délivrance gratuite de traitements de substitution (sur financement de l’Assurance maladie) et de cigarettes électroniques (Vape du cœur) pour une prise en charge combinée, selon les besoins exprimés par les participants. La Vape du cœur interviendra auprès des participants pour les renseigner sur les bonnes pratiques de la cigarette électronique et proposera un suivi individualisé pour optimiser l’efficacité de cette association cigarette électronique et traitement de substitution classique. Ces deux projets s’inscrivent dans une démarche de réduction des risques liés au tabac.

Vous accueillez des personnes en situation de vulnérabilité qui souhaiteraient arrêter de fumer ? Vous souhaitez en savoir plus sur ce dispositif et participer à la prise en charge ? Contactez sans plus tarder l’un des centres ci-dessous et/ou le RESPADD avant le 31 octobre 2016.

centre

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Véritable passionné de vape depuis de nombreuses années, j'ai rejoint la rédaction dés sa création. Aujourd'hui je m'occupe principalement des revues, tutoriels et des offres d'emplois.