Top banner
Top banner
ÉCOLOGIE : « La Vape Zéro Déchet », un engagement du secteur de l’e-cigarette dans le recyclage !

ÉCOLOGIE : « La Vape Zéro Déchet », un engagement du secteur de l’e-cigarette dans le recyclage !

Écologie, recyclage, protection de l’environnement… Des actions qui sont plus que jamais à l’ordre du jour ! Et comme vous le savez, cela concerne également le secteur de l’e-cigarette avec le recyclage des accus, du matériel utilisé mais surtout des flacons d’e-liquides ! Une chance pour les professionnels, « La Vape Zéro Déchet« , une récente initiative propose aux boutiques de s’investir en utilisant des bacs de collecte permettant d’assurer un recyclage à hauteur de 99% des flacons de liquide usagés. Afin d’en savoir plus, la rédaction de Vapoteurs.net vous propose une plongée fantastique dans l’univers du recyclage !


UN GESTE SIMPLE QUI PERMET UN RECYCLAGE A HAUTEUR DE 99% !


Aujourd’hui plus que jamais, le recyclage est un enjeu écologique majeur pour notre avenir et celui de nos enfants. Dans notre quotidien ou au sein d’un commerce d’e-cigarettes, ces petits gestes simples peuvent faire une réelle différence ! Vous n’êtes pas sans savoir que chaque seconde dans le monde, 137 000 mégots sont jetés par terre. Ce geste qui semble a priori anodin a en fait un impact très important sur l’environnement. Un seul mégot peut en effet contaminer jusqu’à 500 litres d’eau en raison des milliers de substances nocives, et parfois cancérigènes, que contiennent les cigarettes. Plus qu’une alternative au tabagisme, le vapotage peut également avoir des vertus écologiques ! Encore faut-il jouer le jeu et recycler les milliers de flacons d’e-liquides qui sont utilisé chaque jour !

Dans ce contexte, deux groupes de boutiques de Brest (Like Cigarette) ont lancé l’initiative « La Vape Zéro Déchet« . Fabien Delabarre et Francois Prigent ne supportaient plus de voir des fioles d’e-liquides partir à la poubelle et se sont lancé dans un projet ambitieux : Celui de pouvoir proposer une organisation clé en main et peu couteuse afin de recycler les flacons d’e-liquides usagés.

Afin de vous en parler plus en détail, nous vous proposons donc une interview des fondateurs de ce projet écologique qui nous l’espérons aura beaucoup de succès !


« PLUS ON EST DE FOUS, PLUS ON TRIE ! »


Vapoteurs.net : Bonjour, vous êtes l’instigateur du projet « La Vape Zéro Déchet », un projet éco responsable. Pouvez-vous nous présenter cet engagement et nous expliquer de quoi il s’agit exactement ?

La Vape Zéro Déchet : Cet engagement est la réponse aux inquiétudes et interrogations de Francois Prigent, salarié de Like Cigarette Brest. Je suis le Gérant de cette structure qui regroupe 4 magasins de cigarettes électroniques. François est dans une démarche personnelle éco responsable et parlait beaucoup du grand gâchis lié à la classification de la nicotine en produit dangereux rendant les fioles d’e-liquides à usage unique alors qu’elles sont produites en plastique recyclable. Pour rappel seules les fioles en 0 mg de nicotine peuvent être jetées en bac jaune… Nous avons sollicité des fabricants et mené nos propres recherches et une fois
une filière identifiée nous avons décidé d’ouvrir aux autres magasins de cigarettes électroniques la possibilité de faire la même chose en toute collaboration et de façon non lucrative.

Delabarre Fabien (à gauche) / Prigent François (à droite)

Comment s’organise cette initiative sur le terrain ? « La Vape Zéro Déchet » c’est uniquement pour les boutiques spécialisées ou cela concerne la totalité des commerces qui vendent des produits du vapotage (buralistes, grande distribution, relais, kiosques…) ?

L’organisation est plutôt simple ; lorsque nous sommes contactés par une boutique souhaitant recycler un maximum des fioles, nous lui demandons de bien identifier l’opérateur local qui récupèrera les fioles usagées. Dès qu’il nous a communiqué les coordonnées du prestataire nous lui indiquons où acheter les bacs de collecte et nous lui fournissons le logo pour qu’elle puisse habiller les bacs et communiquer sur son initiative.

J’espère du coup que la page Facebook « La Vape Zéro Déchet » sera un regroupement de toutes les boutiques françaises sensibles et actives en terme d’éco responsabilité. J’invite les autres opérateurs que vous citez à nous copier pour qu’il y ait moins de déchet de plastiques non valorisés mais sous un autre nom que « La Vape Zéro Déchet » que je souhaite réserver aux spécialistes professionnels et formés de la vape.

On voit de plus en plus de boutiques et d’entreprises du secteur de la vape qui s’engagent dans le tri et le recyclage mais l’organisation est parfois « floue »… Pouvez- vous nous dire quelles sociétés s’occupent du recyclage et quelles sont les méthodes exactes qui sont utilisées ?

Dans mes recherches j’ai trouvé un opérateur capable de prendre en charge du plastique souillé d’origine industrielle. Il le broie , le nettoie puis le refond en plastique pour être revendu . Cet opérateur s’appelle CHIMIREC, il s’engage à une revalorisation à 99%. Cette entreprise peut être contactée en direct mais des centres de tri privés font également l’intermédiaire.

Qu’est ce qui vous garantit à 100% le recyclage de ce plastique ?

Nous avons pu bénéficier de quelques retours d’expérience et une interrogation a subsisté sur la revalorisation réelle des fioles une fois confiées au prestataire et ce à cause des logos présents sur les étiquettes. Nous avons donc décidé de préconiser le retrait des étiquettes des fioles avant de les confier au bac de collecte. En effet la dilution de la nicotine plus la très faible quantité d’e-liquide dans une fiole usagée font qu’avec une procédure de nettoyage dans les règles et grâce aux qualités non poreuses des plastiques utilisés nous estimons que nos déchets plastiques peuvent et doivent être refondus comme s’engage à le faire le prestataire.

Nous ne sommes pas les opérateurs juste les donneurs d’ordre donc pour garantir à 100% il faudrait qu’une filière de recyclage interne à la vape soit mise en place par tous les opérateurs et en première ligne les fabricants. L’autre piste pour garantir à 100% le recyclage serait aussi de faire déclassifier les fioles usagées pour permettre aux clients de les jeter en bac jaune . Je pense que la TPD2 ne pourra pas occulter le problème de l’écologie dans notre business et qu’il faut avec les outils que nous avons aujourd’hui prendre de l’avance en habituant les clients à nous ramener les fioles usagées.

Selon vous, l’écologie et plus particulièrement le recyclage des flacons usagés peut-il permettre au vapotage de gagner en popularité ?

Sur ce point, la vape devrait déjà être très populaire. Un mégot de cigarette pollue environ 500 litres d’eau sans parler d’un processus de fabrication extrêmement polluant. Les fumeurs passant à l’e-cigarette améliorent nettement leur santé et presque autant celle de l’environnement. Notre objectif de départ est purement éco responsable, tenter de faire mieux en regardant le plus objectivement nos pratiques dans un miroir. Une industrie aussi jeune que la vape aurait dû être dès le départ bien plus « green » (si la TPD obligeant le conditionnement des e-liquides nicotinés en 10 ml n’était pas passée par là). Espérons que notre initiative se propage le plus possible et qu’elle soit aussi un levier pour améliorer à son niveau l’image de la vape.

Il n’est pas toujours évident de motiver des commerces à jouer le jeu. Si on écarte les convictions profondes de certains, que proposez-vous pour motiver la plupart des spécialistes du vapotage à jouer le jeu du recyclage ?

Actuellement nous n’avons pas envie d’accueillir dans l’aventure une boutique de vape qui attendrait des compensations. Le cout du recyclage des fioles est très faible et les magasins voulant adhérer doivent être en premier lieu dans une motivation écologique.

Vous parliez des fabricants de e liquides quelles sont leurs positions et leurs démarches envers la vape zéro déchet ?

Nous avons reçu des encouragements de quelques marques. Elles semblent finalement être surtout en observation par rapport à notre démarche. Ce qui est compréhensible mais un peu contradictoire également. C’est en effet le réseau de distribution qui tente de s’attaquer à un problème complexe issu de la TPD et reporté sur les fabricants en premier, sur le réseau de distribution en deuxième et sur les clients en troisième.
Que ce soit par « La Vape Zéro Déchet » ou d’autres initiatives j’estime qu’elles devraient agir plus car même si les marques sont liées par la TPD le fait reste le même : elles conditionnent plusieurs millions de fioles à usage unique par an.

Votre projet est récent mais aujourd’hui combien de professionnels participent à « La Vape Zéro Déchet » ? Qui dois-je contacter pour me lancer dans le mouvement ?

Après un mois de lancement tout pile nous avons 9 boutiques ayant déjà les bacs en place et 11 autres qui vont les mettre très prochainement. Et beaucoup beaucoup de contacts avec d’autres magasins souhaitant adhérer.
L’aspect « collaboratif » bat son plein car depuis son lancement nous avons pu harmoniser nos pratiques et recycler également les accus usagés !! Pour nous contacter il suffit de nous passer un message privé sur la page Facebook de la vape zéro déchet.

– Merci d’avoir répondu à nos questions. Nous espérons que cette démarche sera suivie par un maximum de professionnel dans le secteur.

 


Pour adhérer ou pour en savoir plus sur le projet éco responsable « La Vape Zéro Déchet », rendez vous sur la page Facebook officielle.


 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Laisser une réponse