Top banner
Top banner
ÉCONOMIE : Acheter de la vape à l’étranger ? Cela va bientôt vous couter beaucoup plus cher !

ÉCONOMIE : Acheter de la vape à l’étranger ? Cela va bientôt vous couter beaucoup plus cher !

Fasttech, Alibaba, AliExpress, Healthcabin… Autant de plateformes chinoises qui attirent les consommateurs pour acheter de la vape à un prix défiant toute concurrence. Pourtant cette habitude de consommation pourrait prendre fin avec des colis taxés dès le premier euro à hauteur de 20 %. Une mesure qui inquiète pour l’importation « discount » mais qui pourrait aussi impacter les professionnels de la vape dans l’hexagone.


LE 1ER JUILLET 2021, UNE MESURE QUI FRAPPE FORT SUR LES COLIS !


Un nouveau kit, des e-liquides américains ou un « clone » d’atomiseur connu ? Si beaucoup de vapoteurs profitaient de certaines plateformes étrangères d’e-commerce pour faire des économies sur leurs factures, une nouvelle mesure va venir calmer tout le monde dès le 1er Juillet 2021. Jusqu’à maintenant, aucune taxe n’était appliquée sur les colis provenant de l’étranger ayant un prix de livraison inférieur à 22 €. À partir du 1er juillet 2021, tous les achats en ligne en provenance de pays en dehors de l’Union européenne seront sujets à la TVA, quel que soit leur prix.

  » Pour les consommateurs, c’est un très gros changement, car il est censé acter la fin de l’achat hors taxe sur Internet. Désormais, ils devront donc s’acquitter de la TVA dès la commande ou à la livraison du produit  »

Au total, il faudra ajouter 20 % de taxe pour les colis en provenance de l’étranger. Si le produit acheté coûte 10 €, vous devrez donc payer un total de 12 €, après avoir ajouté les 2 € de taxe. Une différence relativement négligeable pour les petits prix, mais beaucoup plus significative pour les colis à forte valeur. L’électronique, notamment, risque de durement pâtir de cette nouvelle mesure. En effet, si vous souhaitez acheter du matériel de vape sur une plateforme étrangère, il sera de bon ton de prendre en compte cette augmentation de 20 % sur le prix final.

L’objectif est simple pour le gouvernement. Au vu des prix au rabais pratiqués par certaines plateformes étrangères, ou par des sites français passant par des revendeurs internationaux, les produits français font face à une concurrence déloyale certaine. « Nous subissons la concurrence de vendeurs, notamment en Chine, qui pratiquent des prix cassés sans facturer la TVA et fractionnent souvent les envois pour échapper à l’impôt », ajoute le ministère de Bercy.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).