Top banner
Top banner
ECONOMIE : Altria tente de dissiper l’inquiétude des investisseurs pour sa participation dans Juul

ECONOMIE : Altria tente de dissiper l’inquiétude des investisseurs pour sa participation dans Juul

La participation du géant Altria (Marlboro) dans Juul pose question depuis quelques jours. En effet, craignant d’avoir trop payé pour sa petite participation dans le fabricant d’e-cigarette Juul, le groupe Altria tente aujourd’hui de dissiper l’inquiétude de ses investisseurs. 


UN MONTANT TROP IMPORTANT POUR LES 35% DANS JUUL ?


Jeudi dernier, la société Altria a cherché à dissiper l’inquiétude des investisseurs craignant d’avoir trop payé pour la participation dans le fabricant de cigarettes électroniques Juul.

En décembre, le géant du tabac avait dépensé 12,8 milliards de dollars pour acquérir 35% du capital de Juul, société qui domine le marché du vapotage aux Etats-unis et qui est passée en quelques années d’une petite start-up à une société cotée à  38 milliards de dollars. A savoir que la participation d’Altria est gelée à 35% pour les six prochaines années.

Cet accord a offert à Altria quelque chose que son cœur de métier ne connait plus forcément : La croissance. Pourtant les investisseurs et les analystes se sont plaints du fait qu’Altria, la plus grande société de tabac américaine ai payé trop cher pour une part trop peu importante. De plus, un problème se pose, le fait que Juul soit confronté à une crise de relations publiques et à une incertitude réglementaire pour alimenter ce que les responsables de la santé publique appellent « une épidémie » du vapotage.

Howard Willard, PDG d’Altria, a tenté jeudi d’atténuer ces inquiétudes, soulignant les avantages de l’accord par un appel téléphonique avec des analystes discutant des résultats du quatrième trimestre. Il a répondu à d’innombrables questions sur le contrat.

« Si vous ajoutez aux capacités déjà considérables de Juul, notre expertise en matière de prévention du tabagisme chez les mineurs et notre capacité à entrer directement en contact avec les fumeurs adultes, nous entrevoyons un avenir prometteur avec des avantages à long terme pour les consommateurs adultes et nos actionnaires« , a t’il déclaré.

Les revenus de Juul ont atteint plus d’un milliard de dollars en 2018, contre environ 200 millions de dollars en 2017, a déclaré Willard aux analystes. Celui ci estime que Juul contrôle environ 34% du marché total des cigarettes électroniques. 

Altria s’attend à ce que le volume de vente d’e-cigarettes augmente de 15% à 20% aux États-Unis d’ici 2023, a déclaré Willard. Plus important, Juul est également disponible sur huit marchés hors des États-Unis, tandis qu’Altria ne vend aucun produit du tabac à l’étranger.

 

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse