Top banner
Top banner
Top banner
ECONOMIE : La société « Bic » s’inquiète de l’essor de l’e-cigarette pour ses parts en bourse.
ECONOMIE : La société « Bic » s’inquiète de l’essor de l’e-cigarette pour ses parts en bourse.

ECONOMIE : La société « Bic » s’inquiète de l’essor de l’e-cigarette pour ses parts en bourse.

Avec l’essor important du marché de la cigarette électronique certaines sociétés commencent à s’inquiéter pour leurs parts en bourse. C’est le cas de « Bic » qui propose notamment des briquets, un outil fondamental pour le fumeur.


LE MARCHE DE L’E-CIGARETTE PEUT-IL METTRE A TERRE LE GEANT « BIC » ?


Attention à la concurrence ! Dans une note envoyée ce mardi aux clients de la banque, l’analyste Mourad Lahmidi de chez UBS avertit sur les défis de Bic aux Etats-Unis. Le fabricant de stylos et de briquets se fait chiper des parts de marché outre-Atlantique sur le marché des rasoirs par des « nouveaux entrants ».

Sur le marché de la papeterie, Bic doit faire face à l’intensification des promotions de son concurrent Newell Brands.

Quant au marché des briquets ? La division a contribué à 69% de l’Ebit ajusté en 2017, rappelle l’analyste. Or, si la Fed, l’autorité sanitaire américaine, venait à conclure, dans son prochain examen, que la cigarette électronique offrait une alternative moins nocive à la cigarette, les ventes de briquets en souffriraient.

UBS entame le suivi de Bic à « vendre » avec un objectif de cours de 75 euros. L’action, qui valait plus de 160 euros au plus haut d’août 2015, a perdu 7% dans les premiers échanges, tombant à moins de 77 euros.

SourceInvestir.lesechos.fr/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse