Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
ECONOMIE : Les petites magouilles promotionnelles de Philip Morris !
ECONOMIE : Les petites magouilles promotionnelles de Philip Morris !

ECONOMIE : Les petites magouilles promotionnelles de Philip Morris !

Ce n’est pas vraiment une surprise ! Le géant Philip Morris multiplie l’organisation de soirées promotionnelles afin de mettre en avant ses produits. Selon la Direction générale de la santé, c’est en toute illégalité que le cigarettier fait la promotion de son système IQOS.


DES EVENEMENTS AVEC ALCOOL OFFERT POUR METTRE EN AVANT L’IQOS


Comment booster les ventes d’une nouvelle cigarette alors que la loi interdit d’en faire la publicité ? Le géant du tabac Philip Morris, qui fabrique notamment Marlboro, semble avoir la solution : il suffit de rémunérer les restaurateurs pour qu’ils démarchent les clients à leur place. Nos confrères du Parisien ont participé à ces soirées de promotion, destinées à convertir les vapoteurs ou les fumeurs classiques, qui pullulent en ce moment à Paris. Promo, SMS de relance, promesses fallacieuses, un business savamment orchestré.

Les gérants de restaurants et de bars branchés de la capitale dans lesquels sont organisées ces soirées sont aussi mis à contribution. Les serveurs indiquent ainsi aux clients attablés que des représentants de la marque, présents sur place, souhaitent leur faire découvrir ce produit. En échange, les gérants sont payés avec des chèques cadeaux. Philip Morris organise aussi des événements réservés aux nouveaux adeptes d’Iqos, tous les mois, avec alcool offert.

« C’est totalement illégal, s’insurge la Direction générale de la santé (DGS). Il s’agit d’un délit avec la complicité du restaurateur/serveur. Il est double si le verre offert est de l’alcool. » Si la DGS précise qu’elle n’a pas été jusqu’à présent saisie de ce type d’infraction, elle assure « rester vigilante à ces méthodes » et remarque que « l’industrie du tabac présente un passif non négligeable en matière de violation de la législation ».


SELON PHILIP MORRIS, CE SONT DES SOIREES DE « FORMATION » !


Philip Morris, qui a été contacté, indique « qu’Iqos nécessite des explications sur son fonctionnement ». « Ces dernières sont données par des experts commerciaux spécialisés sur l’appareil électronique. » Mais le fabricant refuse d’en dire plus sur sa stratégie. « Au regard du cadre concurrentiel du secteur, Philip Morris France ne commente pas les détails de la politique commerciale d’Iqos mais réitère le fait que l’entreprise est très attentive au respect du cadre légal français », conclut-il.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : REVUE : Skystar Revvo par Aspire
Suivant : REVUE : Coco Bob (Gamme Dropgang) par Le Distiller

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse