Top banner
Top banner
ÉCONOMIE : Pénurie de Propylène glycol, vers une flambée du prix des produits de vapotage ?

ÉCONOMIE : Pénurie de Propylène glycol, vers une flambée du prix des produits de vapotage ?

Alors que l’on pensait le vapotage (presque) à l’abri de la catastrophe économique due à la pandémie de Covid-19, le vent pourrait bien tourner ! En effet, selon certaines sources, une pénurie importante de propylène glycol serait actuellement en train de faire flamber les tarifs. A court et moyen terme, ce sont les prix des e-liquides et du « Do it Yourself » qui pourraient être fortement impactés.


PANIQUE A BORD SUR LE MARCHE DE LA VAPE !


Si ce n’est pas encore la panique chez les fabricants d’e-liquides français, l’inquiétude est de mise avec cette information économique qui fuite sur les réseaux sociaux. Suite à la tempête qui s’est abattue dans l’état du Texas aux États-Unis en Février dernier et qui a entrainée l’arrêt de la majeure partie des industries pétrochimiques, certains produits dont le propylène glycol se retrouve désormais dans la liste des denrées rares.

Selon des informations du Laboratoire Exaliquid, les fabricants espèrent en retour à la normal en terme de production au début du 2nd semestre 2021 même si certaines sources moins optimistes parlent plutôt de la fin d’année 2021 au minimum. Évidemment, les conséquences économiques se font déjà ressentir avec une augmentation tarifaire de l’ordre de 160% à 300% pour le propylène glycol et de plus de 40% pour la glycérine végétale.


DE LA MARGE, DE LA MARGE, PAS TANT QUE CELA !


Si les fabricants d’e-liquides sont connus pour se gaver et se faire des marges de folies, c’est aujourd’hui une véritable chimère car depuis 2014, le marché de la vape a changé. A une autre époque, le fabricant d’e-liquide aurait pu s’appuyer sur la marge importante entre le prix de revient et le prix de vente mais de nos jours créer et produire un e-liquide a un véritable coût !

En effet, entre le laboratoire, les notifications obligatoires, les mesures sanitaires et les diverses contraintes, la marge du fabricant n’est clairement pas celle que pouvait connaitre le petit chimiste qui confectionnait ses jus dans une baignoire il y’a quelques années.

Au final, quelqu’un va devoir payer la note ! Et si certains qui proposent des e-liquides au prix juste ne devraient pas impacter le prix et rogner sur leurs marges, d’autres qui proposent des e-liquides « discount » ou au plus bas prix vont probablement devoir changer de politique ou s’en mordre les doigts. La panique n’est pas d’actualité mais la goutte d’eau qui pourrait faire déborder le vase n’est pas bien loin…

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .