Top banner
Top banner
Top banner
ÉCONOMIE : Philip Morris doit tuer le tabagisme afin de survivre.

ÉCONOMIE : Philip Morris doit tuer le tabagisme afin de survivre.

La société Philip Morris International qui commercialise Marlboro, Chesterfield et d’autres marques à l’échelle internationale, reste persuadée que les produits « sans fumée » peuvent être « La » solution à un problème de longue date : Le tabagisme !


IQOS EN FORTE HAUSSE, PHILIP MORRIS S’ENGAGE DANS LA « REDUCTION DES RISQUES » !


Les volumes de cigarettes expédiés par la société ont faibli et de plus en plus de fumeurs abandonnent cette habitude malsaine. Pourtant le fabricant s’y retrouve car les livraisons des appareils de tabac chauffé « IQOS », sont en forte hausse.

Afin de renforcer la tendance, Philip Morris (PM) s’appuie fortement sur les efforts «anti-tabac». Plus tôt ce mois-ci, la société a lancé une campagne intitulée « Year of Unsmoke« , qui encourage les personnes non-fumeurs à ne pas commencer à fumer, et celles qui veulent cessent de fumer à arrêter ou à « changer », en passant vraisemblablement à IQOS.

Jusqu’à présent, les efforts portent leurs fruits. Au cours du premier trimestre de 2019, la société comptait « plus de 10 millions d’utilisateurs IQOS dans le monde« , a déclaré jeudi son PDG, André Calantzopoulos. Au cours de cette période, le volume des livraisons de tabac chauffé de Philip Morris a augmenté de 20,2%.

La société affirme que les consommateurs font de plus en plus la transition du tabac au tabac chauffé. En fin de l’année dernière, Philip Morris comptait 9,6 millions d’utilisateurs d’IQOS, soulignant que 70% d’entre eux avaient cessé de fumer. Pour des sociétés telles que PMI, les cigarettes électroniques et autres produits « sans fumée » offrent un relooking d’image et pourraient être une bouée de sauvetage financière.

L’intérêt de PMI pour les alternatives sans fumée fait partie d’une transition pour changer de secteur. L’année dernière, Altria (MO), issue de Philip Morris International et qui vend maintenant des cigarettes aux États-Unis, a pris une participation de 35%  sur Juul, dans le cadre d’un contrat de 12,8 milliards de dollars.

Altria souhaite commercialiser le dispositif de tabac chauffé IQOS sur le marché américain, mais il n’a pas encore reçu l’approbation du gouvernement. En effet, la société n’a pas encore pu démontrer qu’IQOS est une alternative plus sûre face aux cigarettes, a annoncé la FDA l’année dernière.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse