ECONOMIE : Un désengagement financier massif de l’industrie du tabac en France.

ECONOMIE : Un désengagement financier massif de l’industrie du tabac en France.

C’est une tendance qui prend de plus en plus d’ampleur ces derniers mois. Dans un récent communiqué, L’Alliance contre le tabac (ACT) se félicite des annonces faites hier par les sociétés CNP Assurances et Crédit Agricole S.A, ainsi que ses filiales Amundi Asset Management et Crédit Agricole Assurances, de se désengager de tout investissement dans l’industrie du tabac, décisions favorisant la dénormalisation d’un produit responsable de 75000 décès par an en France.


LE TABAC, UNE « PANDÉMIE MONDIALE » QUI ENTRAINE PLUSIEURS MILLIONS DE MORTS PAR AN !


Dans un récent communiqué publié le 28 mai 2020, L’Alliance contre le tabac (ACT) traite de la responsabilité sociétale des entreprises au service de la dénormalisation et plus particulièrement du désengagement financier de l’industrie du tabac en France.

Paris, le 28 mai 2020 – L’Alliance contre le tabac (ACT) se félicite des annonces faites hier par les sociétés CNP Assurances et Crédit Agricole S.A, ainsi que ses filiales Amundi Asset Management et Crédit Agricole Assurances, de se désengager de tout investissement dans l’industrie du tabac, décisions favorisant la dénormalisation d’un produit responsable de 75000 décès par an en France. Afin d’accélérer ce mouvement, l’ACT vient de signer un partenariat avec une ONG australienne, Tobacco Free Portfolios, dans le cadre de son projet DETAF (Dénormalisation du Tabac en France).

La baisse continue de la prévalence tabagique soulignée parles derniers chiffres de Santé Publique Francepubliés ce mardi démontre l’efficacité des politiques de prévention et de contrôle du tabac menées sur le territoire national depuis ces trente dernières années. Toutefois le taux de fumeurs en France demeure l’un des plus élevés d’Europe de l’Ouest. Une prise de conscience élargie est donc nécessaire par la mise en œuvre de nouvelles stratégies. Celles-ci doivent permettre de dénormaliser l’usage et la perception du tabac pour faire émerger à l’horizon 2032 lapremière «Génération sans tabac», objectif du Programme national de lutte contre le tabac (PNLT -2018-2022).

Cette prise de conscience concerne également les acteurs économiques dans le cadre de leur politique de responsabilité sociétale des entreprises. Par l’intermédiaire des fonds de retraite, des banques, des assurances et autres organismes financiers, certaines entreprises, parfois sans le savoir, soutiennent financièrement l’industrie du tabac de manière conséquente.

À travers une approche éthique et responsable de leurs investissements directs et indirects excluant le tabac, elles peuvent s’engager dans la lutte contre une pandémie mondiale entraînant le décès de plus de 8 millions d’individus par an.

À ce titre, nous nous réjouissons des annonces faites hier par les sociétés CNP Assurances et Crédit Agricole S.A, ainsi que ses filiales Amundi Asset Management et Crédit Agricole Assurances, de leur engagement auprès de l’ONG australienneTobacco Free Portfoliosde renoncer à tout investissement dans l’industrie du tabac.Par ailleurs, dans le cadredu projet DETAF et afin d’accélérer cette tendance en France, l’Alliance contre le tabacvient de signer un accord de partenariat avec Tobacco Free Portfolios qui œuvre depuis plus de dix ans avec succès pour le désengagement des acteurs de la finance mondiale auprès de l’industrie du tabac.

Je suis ravie du partenariat que nous venons de signer avec l’Alliance contre le tabac. Il va permettre d’accélérer le mouvement de désengagement du financement de l’industrie du tabac en France, renforcer la collaboration entre le secteur financier et le monde de la santé et envoyer un message clair aux français : le tabac n’est pas un produit « normal». ” a annoncé Dr Bronwyn King, CEO Tobacco Free Portfolios.

A travers cette collaboration, l’ACT appelle à une véritable prise de conscience collective des acteurs économiques qui participent au financement de l’industrie du tabac. En effet, au-delà de sa rentabilité financière, par ailleurs discutable, l’investissement dans ce secteur d’activité ne doit pas occulter ce qu’il représente concrètement: une atteinte sévère au droit à la santé, l’exploitation humaine notamment par le travail des enfants de pays en développement et la dégradation de l’environnement par la pollution de l’air, des sols et des eaux. Nous invitons donc toutes les entreprises soucieuses de leur responsabilité sociétale à nous contacter pour rejoindre ce mouvement de «l’Entreprise libérée du tabac»

Source : Communiqué d’Alliance contre le tabac

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse