Top banner
Top banner
Top banner
ECONOMIE : Vers un « mois de la vape » en partenariat avec les buralistes ?
ECONOMIE : Vers un « mois de la vape » en partenariat avec les buralistes ?

ECONOMIE : Vers un « mois de la vape » en partenariat avec les buralistes ?

Bonne ou mauvaise nouvelle pour le monde de la cigarette électronique ? Chacun se fera son idée ! Mais dans une récente interview le nouveau président de la Confédération des buralistes, Philippe Coy propose qu’un « Mois de la vape » soit organisé en partenariat avec les buralistes. 


« DIRE AUX FUMEURS QU’IL EXISTE DES ALTERNATIVES MOINS NOCIVES« 


Dans une récente interview des « Echos », le nouveau président de la Confédération des buralistes à souhaité insister sur la nécessaire diversification des activités des débitants de tabac pour faire face à la hausse des prix du paquet de cigarettes. Dans la ligne de mire des buralistes : la cigarette électronique, qui pourrait bien être la solution pour faire face à la baisse de consommation de tabac. 

Lors de cette interview, Philippe Coy déclare : « A l’avenir, nous aurons trois linéaires tabac : les produits classiques, la cigarette électronique et le tabac chauffé. Il y a cinq ans, j’ai découvert par hasard le vapotage. J’étais stupéfait d’apprendre que les produits s’achetaient en pharmacie, mais pas chez nous ! La confédération n’a pas voulu en entendre parler. De plus, comme la qualité des équipements et des liquides a baissé, la vague est un peu retombée. Mais nous devons investir sur ce marché, même s’il ne compte que 2 millions de consommateurs aujourd’hui. Car ce sont les fumeurs qui basculent vers l’e-cigarette. Migrer vers cette nouvelle consommation nous permettra de garder nos clients actuels. Ce n’est pas cher, mais il y a du volume, et des marges supérieures à 60 % contre 8 % pour le tabac. »

Mais l’information qui nous intéresse le plus c’est évidemment cette déclaration de Philippe Coy sur le « Mois sans tabac » ou « Mois de la vape » en partenariat avec les buralistes. Lorsqu’il est demandé au président de la Confédération des buralistes s’il est prêt à faire baisser la consommation de tabac, il ne semble pas y avoir de doute : 

« Tout à fait. Je n’hésite pas à dire que nous avons un rôle de santé publique à jouer, même si cela choque certains. J’ai d’ailleurs proposé à la ministre de la Santé que les buralistes soient partenaires de l’opération « mois sans tabac » en novembre prochain. Nous pouvons dire au client fumeur qu’il existe des offres alternatives moins nocives. Ce serait le « mois de la vape »  »

Alors doit-on se préparer à avoir un « Mois sans tabac » voir même à un « Mois de la vape » avec les buralistes aux commandes ? Réponse d’ici le mois de Novembre pour la prochaine édition du « Mois sans tabac ».

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse