Top banner
ÉMIRATS ARABES UNIS : Une mise en garde des médecins contre le vapotage et le tabac chauffé.

ÉMIRATS ARABES UNIS : Une mise en garde des médecins contre le vapotage et le tabac chauffé.

Aux Émirats Arabes Unis, la différence entre vapotage et consommation de tabac chauffé semble complexe à comprendre. En effet, suite à l’approbation de la promotion d’IQOS aux États-Unis, les médecins des émirats mettent en garde à la fois contre le tabac chauffé mais également contre les produits du vapotage.


UNE DIFFICULTÉ A FAIRE LA DISTINCTION DANS LA RÉDUCTION DES RISQUES


Aux Émirats arabes unis, les autorités de réglementation ont légalisé la vente d’appareils «heat not burn» (tabac chauffé) en juillet de l’année dernière. Pourtant, les médecins des EAU ont mis en garde contre l’utilisation de tous les appareils utilisés comme alternatives au tabagisme après que la Food and Drug Administration américaine ait donné son soutien aux ventes d’Iqos.

Les régulateurs des Émirats arabes unis ont légalisé la vente de produits de tabac chauffé et les e-liquides contenant de la nicotine l’année dernière. Pourtant le pays semble avoir de grandes difficultés à faire la part des choses et surtout à dissocier deux types de produits qui n’ont rien en commun !

Selon les médecins des émirats, la publicité agressive de ces nouvelles technologies pourrait entrainer une consommation plus importante de nicotine chez les jeunes.

Dr Sreekumar Sreedharan, clinique Aster de Karama de Dubaï.


« Il faut souligner qu’il est préférable de ne pas fumer ou inhaler de fumées quel que soit l’appareil », a déclaré le Dr Sreekumar Sreedharan , spécialiste en médecine interne à la clinique Aster de Karama de Dubaï.

Le Dr Sreedharan a mis en garde contre les messages contradictoires des groupes de marketing faisant la promotion des produits de type Iqos.  » Des études ont montré que la toxicité peut être moindre, mais cela ne signifie pas qu’elle est nulle « , a-t-il déclaré.

« Il peut être préférable pour un fumeur d’utiliser Iqos, mais on s’inquiète toujours de l’utilisation de ces appareils par les jeunes. Cela pourrait être un moindre mal, mais c’est toujours un mal et ce n’est certainement pas sûr. »

Les autorités sanitaires partent du principe que comme pour le vapotage, l’impact à long terme sur la santé des produits de tabac chauffé est largement inconnu.

 » Ce produit est toujours du tabac, et d’un point de vue médical, nous savons que c’est un problème « , a déclaré le Dr Sukant Bagadia, pneumologue au NMC Royal Hospital de Dubaï.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).