Top banner
Top banner
ESTONIE : Suspension des taxes sur la vape pour soutenir la lutte contre le tabagisme.

ESTONIE : Suspension des taxes sur la vape pour soutenir la lutte contre le tabagisme.

C’est un véritable retournement de situation et un décision historique que vient de prendre le gouvernement estonien. Mercredi dernier, le parlement monocaméral de la république d’Estonie (Riigikogu) a adopté un amendement à la loi exemptant les produits de la vape du droit d’accise (taxes) jusqu’à la fin de l’année 2022.


SUSPENSION DES TAXES SUR LES E-LIQUIDES


L’Estonie qui occupe la troisième place en Europe pour les décès dus au tabac change totalement de cap et vient de prendre une décision courageuse pour défendre la lutte contre le tabagisme. En effet, il y’a quelques jours, le Riigikogu, parlement monocaméral de la république d’Estonie, a adopté un amendement à la loi exemptant les e-liquides du droit d’accise jusqu’à la fin de 2022.

Tarmo Kruusimäe, président du groupe de soutien de l’Estonie sans fumée du Riigikogu, a déclaré que cet amendement contribuerait à sauver la santé du peuple estonien.  » Depuis le 1er juin 2018, un droit d’accise extrêmement élevé sur les liquides de cigarette électronique est entré en vigueur en Estonie, ce qui a permis au marché noir et au commerce transfrontalier de prospérer. En suspendant la perception des droits d’accise pendant deux ans, nous donnent aux commerçants la possibilité de baisser les prix des produits e-liquides « , a déclaré Kruusimäe.

Les modifications entreront en vigueur le 1er avril 2021. Selon les modifications, les droits d’accise sur les e-liquides seront suspendus jusqu’à la fin de 2022. En suspendant la perception des droits d’accise, les entrepreneurs auront la possibilité de réduire le prix des e-liquides et d’inciter ainsi les utilisateurs à acheter des produits dans des points de vente estoniens, et non dans le commerce frontalier ou sur le marché noir.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .