Top banner
ETATS-UNIS : Certains arômes utilisés dans les e-liquides sont plus toxiques que d’autres !
ETATS-UNIS : Certains arômes utilisés dans les e-liquides sont plus toxiques que d’autres !

ETATS-UNIS : Certains arômes utilisés dans les e-liquides sont plus toxiques que d’autres !

Aux Etats-Unis, une équipe de chercheurs de l’Université de Penn State a analysé les taux de radicaux libres produits par 49 e-liquides aromatisés présents dans le commerce. Ils les ont ensuite comparé à ceux des liquides non-aromatisés.


43% DES AROMES TESTES ONT UNE PRODUCTION ELEVEE DE RADICAUX LIBRE 


Les radicaux libres inhalés par les consommateurs d’e-cigarettes sont des toxines déjà reliées à des maladies du coeur, cancers et autres inflammations. Les chercheurs ont découvert que 43% des arômes testés étaient associés à une production plus élevée de radicaux libres.

En creusant leurs analyses, les chercheurs ont également établi que six éléments chimiques utilisés pour aromatiser les e-liquides font croître de manière significative la production de radicaux libres, notamment le linalool, le limonène et le citral, utilisés pour donner aux produits un parfum citrus ou fleuri. À l’inverse, une poignée d’arômes parmi lesquels l’éthylvanilline (utilisé pour l’arôme vanillé) ferait décroître la production de radicaux libres.

Pour John Richie, professeur en sciences de la santé publique et en pharmacologie à la faculté de médecine de Penn State, ces constatations permettent d’avancer vers une meilleure connaissance des dangers de la cigarette électronique.

« Quand ces produits sont arrivés sur le marché, de nombreuses personnes affirmaient qu’ils étaient inoffensifs, que c’était uniquement de la vapeur d’eau« , se souvient Richie. « Nous savons que c’était faux mais nous n’avions aucun chiffre pour prouver la dangerosité des e-cigarettes. À présent, nous savons que les e-cigarettes produisent bien des radicaux libres et que le volume de ces derniers est affecté par l’ajout d’arômes« .

« Il est important d’examiner les effets de ces arômes sur les radicaux libres car les e-cigarettes se déclinent en des centaines de parfums, dont certains s’adressent à une clientèle jeune comme l’arôme bubble gum« .

Zachary Bitzer, qui a également collaboré à cette étude, ajoute que les arômes ne sont pas les mêmes chez toutes les marques.

« Deux fabricants différents peuvent vendre un liquide ‘parfumé à l’orange’ mais les deux produits peuvent contenir des ingrédients très différents« , explique Bitzer. « Coca et Pepsi sont des colas mais les ingrédients de ces boissons sont différents. De même, les e-liquides incorporent des agents aromatisants différents, donc des taux variables de radicaux libres« .

Source : La Depêche / Free Radical Biology and medecine

Précédent : VAP’BREVES : L’actualité du Vendredi 13 Avril 2018
Suivant : REVUE : Bleu (Gamme sensations) par Le Vapoteur Breton

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Articles Similaires

Laisser une réponse