Top banner
ETATS-UNIS : Des mises en garde sur les sites internet des fabricants de tabac

ETATS-UNIS : Des mises en garde sur les sites internet des fabricants de tabac

Depuis ce lundi aux Etats-Unis, les fabricants de tabac sont censées mettre en garde les consommateurs américains des risques pour la santé et la dépendance de leurs produits. Cela doit en partie se faire à travers des messages de « mise en garde » sur les sites internet des fabricants.


DES MISES EN GARDE ET UNE CAMPAGNE TELEVISEE SUR LES RISQUES DU TABAC


Cette initiative fait suite à une décision de la Cour fédérale de 2006 qui avait conclu que les principaux fabricants de cigarettes, y compris R.J. Reynolds et Philip Morris, avaient escroqué le public sur les risques pour la santé de leurs produits. Le 1er mai dernier, les fabricants de tabac ont été « condamnés » à faire des déclarations correctives sur leurs sites internet ainsi qu’a mettre en place une campagne télévisée de prévention. 

Depuis ce lundi aux Etats-Unis, les fabricants de tabac sont donc censées mettre en garde les consommateurs américains des risques pour la santé et la dépendance de leurs produits.

Les soi-disant déclarations correctives doivent porter sur cinq sujets bien précis : les effets du tabagisme sur la santé, le tabagisme et la nicotine, l’absence de bénéfices des cigarettes «light ». Celles-ci doivent être disponibles en anglais et également en espagnol. Les sociétés concernées sont Philip Morris USA et sa société mère Altria, R.J. Reynolds Tobacco et Lorillard, maintenant détenus par Reynolds American.

«Cette industrie a radicalement changé au cours des 20 dernières années, notamment depuis quelle est réglementée par la FDA, que nous avons

Murray R. Garnick – Altria

soutenue», a déclaré Murray Garnick, vice-président exécutif et avocat général d’Altria dans un communiqué publié en octobre. « Nous sommes concentrés sur l’avenir et nous travaillons à développer des produits du tabac moins risqués. »

Pourtant, les opposants à l’industrie du tabac ne sont pas satisfaits par ces mesures jugées trop simples.

« Les déclarations correctives sont très bien, mais nous aurions plutôt vu des mesures correctives de l’industrie du tabac« , a déclaré Robin Koval, PDG et président de Truth Initiative, une organisation à but non lucratif de lutte contre le tabagisme.

Le PDG de Truth Initiative pense également que les déclarations n’auront que peu d’impact sur l’expérimentation du tabac par les jeunes parce que les sites web sont déjà réservés à un public âgé de 21 ans ou plus.

 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).