Top banner
ETATS-UNIS : Juul lance une campagne agressive contre les pods disponible sur le marché noir.

ETATS-UNIS : Juul lance une campagne agressive contre les pods disponible sur le marché noir.

Toujours dans le viseur des autorités, Juul Labs Inc. tente toujours de redorer son blason. Récemment, la fameuse société à lancé une campagne légale et agressive pour mettre fin à ce qu’elle appelle un « flux apparemment sans fin » de ses pods sur le marché noir.


UNE PLAINTE OFFICIELLE POUR SE DEBARRASSER DES CARTOUCHES NON-OFFICIELLES


Juul Labs, la célèbre société leader de la vape aux États-Unis fait encore parler d’elle ces derniers jours. Celle ci vient en effet de déposer une plainte pour contrefaçon de brevet auprès de la Commission du commerce international des États-Unis à Washington, nommant contre plusieurs dizaines d’entreprises qui, selon elle, importent des pods contrefaits utilisables sur l’e-cigarette Juul. La société américain chercherait une solution globale qui bloquerait les importations de pods non autorisées.

Cette plainte n’est pas une grande surprise, elle fait partie des plans de la marque américaine pour réparer l’image de Juul depuis longtemps en difficulté.

« Cette nouvelle action de l’ITC, si elle réussit, offrirait l’avantage d’aider à débarrasser le marché des produits non autorisés compatibles Juul qui peuvent être modifiés par l’utilisateur, tels que les pods vides et rechargeables, ou celles contenant des substances telles que le THC pour lesquelles le système Juul n’a pas été conçu », a déclaré Juul dans un communiqué.

La valeur marchande de l’entreprise a chuté au cours de la controverse sur « l’épidémie de vapotage » . La société Juul Labs doit maintenant montrer qu’elle répond aux critiques alors même qu’elle se prépare à soumettre une demande à la Food and Drug Administration pour rester sur le marché.


UNE SOLUTION POUR FAIRE S’ATTAQUER A LA CONCURRENCE ?


Le combat juridique mené par Juul Labs consiste également à protéger la part de marché de la marque, a déclaré Sarah Burstein, professeur qui enseigne le droit des brevets de conception à l’Université de l’Oklahoma.

Ce n’est pas la première fois que Juul Labs utilise l’ITC pour tenter d’éliminer ses concurrents, l’année dernière, la société américaine a obligé des entreprises à quitter le marché. La dernière plainte porte sur ce que la société appelle l’aspect « simple mais distinctif » des pods commercialisées comme étant « compatibles Juul ». Les designs brevetés couvrent la forme rectangulaire, l’aspect transparent et le capuchon.

 » Cherchant à surfer sur le succès de Juul, de nombreux contrefacteurs ont créé un flux apparemment sans fin de produits contrefaits « , a déclaré Juul dans la plainte de l’ITC, citant  » des identités cachées, des noms et adresses commerciales fictives et d’autres tactiques utilisées pour cacher la provenance « .

L’agence, qui termine généralement ses enquêtes en 15 mois, peut ordonner que les produits soient arrêtés à la frontière. Juul Labs souhaiterait que cela s’applique à tout pod qui peut être utilisé avec sa e-cigarette et qui n’est pas expressément autorisé par l’entreprise.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).