Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : La FDA envisage une interdiction de vente de l’e-cigarette sur internet.

ETATS-UNIS : La FDA envisage une interdiction de vente de l’e-cigarette sur internet.

L’agence de santé américaine (FDA) a annoncé, jeudi 15 novembre, qu’elle souhaitait interdire les ventes des e-cigarettes aromatisées sur internet. Celles-ci ne seront donc disponibles qu’en magasins, des espaces fermés inaccessibles aux mineurs. 


UNE CONSULTATION PUBLIQUE AVANT LA MISE EN APPLICATION !


Avant de prendre effet, ces propositions doivent être soumises à une période de consultation publique qui doit durer jusqu’en juin, a-t-elle précisé. Le nombre de vapoteurs a augmenté de 78% dans les lycées américains de 2017 à 2018, et de 48% dans les collèges, selon les dernières données d’une enquête nationale.  

« Ces chiffres choquent ma conscience« , a réagi Scott Gottlieb, responsable de la FDA dans un communiqué. « Cette hausse (de la consommation) doit cesser. Et la ligne directrice est la suivante : je ne laisserai pas une génération d’enfants devenir accrocs à la nicotine par le biais des cigarettes électroniques« , a-t-il ajouté. 

Depuis 2016, la FDA régule les e-cigarettes, interdites par exemple à la vente pour les mineurs. Mais face à la hausse vertigineuse du nombre de vapoteurs parmi les jeunes Américains, elle a décidé de sévir. 

Le nombre total de collégiens et lycéens consommant actuellement des cigarettes électroniques a atteint 3,6 millions, soit 1,5 million de plus que l’année précédente, a déploré jeudi la FDA. Plus d’un quart des lycéens vapotent régulièrement, c’est à dire un minimum de 20 jours ou plus au cours du mois passé. Et 67,8% d’entre eux vapotent des e-cigarettes parfumées, des chiffres en forte hausse, souligne-t-elle


LE VAPOTAGE, UNE « EPIDEMIE », UNE « MALADIE » A FAIRE DISPARAITRE !


La FDA a également multiplié les contrôles de leur composition. « Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour empêcher que ces tendances ne se poursuivent« , a insisté Scott Gottlieb, soulignant l’enjeu : empêcher que les adolescents vapoteurs d’aujourd’hui ne deviennent les adultes fumeurs de demain, puis des malades incurables.

La FDA rappelle que la quasi-totalité des fumeurs adultes ont commencé quand ils étaient mineurs. « Près de 90% d’entre eux ont commencé avant l’âge de 18 ans et 95% avant 21 ans« , précise-t-elle. « Seul 1% de fumeurs de cigarettes a commencé à 26 ans ou plus« . La cigarette est encore la première cause de maladie et de décès évitable aux Etats-Unis, et tue environ 480.000 Américains chaque année. Quelque 16 millions d’Américains souffrent en outre de maladies liées au tabac. »

Pour Scott Gottlieb, le vapotage chez les jeunes est désormais une « épidémie ». Si on ne retrouve pas de nombreux produits cancérigènes des cigarettes (comme le goudron), dans les cigarettes électroniques, ces dernières contiennent de la nicotine, un produit qui n’est pas lié au cancer mais qui provoque l’addiction.

La FDA avait déjà sommé il y a quelques semaines les fabricants d’e-cigarettes de trouver le moyen d’empêcher les jeunes d’acheter leurs produits. Le groupe de tabac américain Altria (Marlboro aux Etats-Unis, Chesterfield…) avait pris les devants en annonçant, le 25 octobre dernier, qu’il allait cesser de vendre une partie de ses cigarettes électroniques, les plus populaires auprès des jeunes.

Source : Rtl.fr/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).