Top banner
Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : La Pennsylvanie veut interdire la vente d’e-cigarettes aux mineurs

ETATS-UNIS : La Pennsylvanie veut interdire la vente d’e-cigarettes aux mineurs

Malgré le lancement d’une énorme campagne de communication, l’e-cigarette « Juul » n’en finit plus de faire des vagues. En réponse à cette déferlante, l’Etat de Pennsylvanie s’apprête à interdire la vente des cigarettes électroniques aux mineurs. 


UNE INTERDICTION POUR LES MINEURS ET DES PENALITES !


La Chambre des représentants de Pennsylvanie a récemment adopté à l’unanimité une loi qui ferait de l’État l’un des derniers à interdire la vente d’e-cigarettes aux mineurs.

Le projet de loi 2226 de la Chambre prévoit en effet d’ajouter les produits à base de nicotine à la liste des produits du tabac déjà interdits à la vente aux mineurs. Les pénalités pour les contrevenants seraient les mêmes que pour la vente au jeune public de cigarettes et d’autres produits du tabac.

La représentante républicaine Kathy Rapp a déclaré que son projet de loi interdirait également à la vente la fameuse « Juul » qui plait tant aux jeunes. 

Dans un communiqué elle déclare « Le rapprochement entre le « Juuling » et les adolescents soulève de graves problèmes de santé » ajoutant « Le produit peut être placé dans le port USB d’un ordinateur, ce qui le rend encore plus facile à dissimuler pour les jeunes. »

Ce projet de loi ne concernerait que les mineurs, il sera donc encore légal de vendre des cigarettes électroniques aux adultes. La mesure est en attente au Sénat de l’Etat et sera vraisemblablement validée d’ici quelques jours. 

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

1 Commentaire

  1. Gilles Gibson

    Ecig en forme de stylo, de clé USB, liquide baptisé « petit ourson » ou « Buble gomme » etc… les fabriquants semblent offrir le bâton pour se faire battre. En visant de façon évidente un public très jeune, ils mettent tout le monde de la vape dans le collimateur des différentes instances capables de légiférer à notre encontre. Après San Francisco, Chicago va sans doute interdire les liquides aromatisés pour la simple raison de protéger les plus jeunes. La réponse des fabricants? Proposer encore plus d’articles les ciblant! Génial…

Laisser une réponse