Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : L’American Cancer Society confirme sa prise de position sur l’e-cigarette.

ETATS-UNIS : L’American Cancer Society confirme sa prise de position sur l’e-cigarette.

En Février dernier, L’American Cancer Society se positionnait timidement en faveur de l’e-cigarette pour lutter contre le tabagisme. Quelques mois aprés, la prise de position reste timide mais se précise. En effet, pour l’American Cancer Society, l’utilisation de la cigarette électronique n’est clairement pas sans risques. 


L’E-CIGARETTE MOINS DANGEREUSE QUE LE TABAGISME MAIS PAS SANS RISQUES !


Il y’a peu, l’American Cancer Society s’est positionnée avec prudence sur le cas de l’e-cigarette. Pour cette institution, elles sont moins nocives que les cigarettes classiques et peuvent aider les fumeurs qui ne veulent pas ou ne peuvent pas arrêter de fumer avec les méthodes approuvées par la FDA.

« Selon les données actuellement disponibles, l’utilisation des cigarettes électroniques de dernière génération est moins nuisible que la consommation de cigarettes. Cependant, ses effets sur la santé suite à une utilisation sur le long terme ne sont pas connus. L’American Cancer Society (ACS) prend la responsabilité de surveiller de près et de synthétiser les connaissances scientifiques sur les effets de tous les produits du tabac, y compris les cigarettes électroniques. Au fur et à mesure que de nouvelles preuves apparaîtront, l’ACS rapportera rapidement ces résultats aux décideurs, au public et aux cliniciens. »

Pour en savoir plus, le site HemOnc Today s’est entretenu avec Jeffrey Drope, vice-président de la recherche sur les politiques économiques et de santé à l’American Cancer Society. 

Pouvez-vous résumer les points clés concernant votre position ?

Jeffrey Drope : Je tiens à souligner que c’est l’usage du tabac combustible qui nous pousse à penser aux cigarettes électroniques. Nous savons qu’aux États-Unis, les cigarettes classiques sont la principale cause de cancer. Le tabac tue plus de 7 millions de personnes dans le monde et près d’un demi-million aux États-Unis. C’est un énorme problème et cela encadre notre position sur les produits du tabac.

En ce qui concerne la science sur les cigarettes électroniques, nous avons effectué un examen approfondi des recherches et mis en commun des données sur des centaines d’articles pour évaluer l’exactitude des données scientifiques. Nous sommes arrivés à la conclusion, sur la base des preuves disponibles, que l’utilisation de cigarettes électroniques de génération actuelle est un peu moins nocive que le tabagisme. L’inquiétude majeure c’est le fait que nous ne connaissons pas les effets à long terme de l’utilisation de la cigarette électronique.

Nous voulons que les fumeurs essaient d’arrêter de fumer avec des aides de sevrage approuvées par la FDA de préférence avec des conseils, car la plupart des recherches suggèrent que c’est la meilleure stratégie pour arrêter de fumer. Il y a beaucoup de techniques de sevrage disponibles ; Cependant, elles ne sont pas utilisés aussi efficacement qu’elles pourraient l’être pour un certain nombre de raisons. 

C’est notre point de départ mais pour les patients qui ont fait plusieurs tentatives d’arrêt avec des aides approuvées par la FDA, elles devraient être encouragées à adopter le produit le moins nocif possible. Cela signifie, sur la base des données actuelles, que nous suggérons de passer aux cigarettes électroniques exclusivement dans le but d’arrêter tous les produits du tabac le plus tôt possible.

Comment et pourquoi cette position politique diffère-t-elle de la position antérieure de l’American Cancer Society ?

Nous n’avions pas de politique explicite sur l’utilisation de la cigarette électronique avant cela. Nous avons modifié les conditions très précises pour lesquelles nous serions peut-être un peu plus ouverts concernant l’utilisation de l’e-cigarette. Je tiens à réitérer que nous ne recommanderons jamais l’utilisation de la cigarette électronique à des personnes qui n’ont jamais fumé ou qui ont déjà fumé.

 

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

Articles Similaires

Laisser une réponse