Top banner
Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : L’utilisation de l’e-cigarette augmente de 78% chez les lycéens en un an !

ETATS-UNIS : L’utilisation de l’e-cigarette augmente de 78% chez les lycéens en un an !

Aux Etats-unis, la fameuse « épidémie » de vape ne cesse définitivement pas de faire parler. Selon un rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), le nombre de jeunes Américains utilisant l’e-cigarette aurait augmenté d’un million et demi en 2018, compensant des années de réduction du nombre de fumeurs dans les lycées et collèges. Les autorités sanitaires pointent du doigt la marque Juul qui fait domine actuellement le marché américain. 


L’E-CIGARETTE, UNE MENACE POUR LA REDUCTION DU TABAGISME ?


3,6 millions de lycéens et collégiens vapotaient en 2018 contre 2,1 millions l’année précédente (+78% chez les lycéens et +48% chez les collégiens), alors que l’usage de cigarettes et autres produits au tabac restait stable, selon un rapport des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Au total, 4,9 millions de jeunes vapotaient, fumaient ou consommaient un produit au tabac en 2018, contre 3,6 millions en 2017, selon une définition qui inclut avoir consommé un de ces produits dans le mois précédent le questionnaire rempli par les élèves. Toute cette augmentation est attribuée à la cigarette électronique. Plus d’un lycéen sur quatre (27%) fume, vapote ou consomme désormais un produit au tabac (cigare, pipe, chicha, tabac à priser…).

« La hausse en flèche de l’usage par les jeunes de cigarettes électroniques l’an dernier menace d’effacer les progrès réalisés dans la réduction de la consommation de tabac par les jeunes« , s’est alarmé le directeur des CDC, Robert Redfield. « Une nouvelle génération risque de développer une addiction à la nicotine« , a-t-il prévenu.


JUUL, FAITES ENTRER L’ACCUSE !


Les autorités s’en prennent au leader du marché américain, Juul, pointé du doigt dans le rapport et accusé de laxisme face aux jeunes. La start-up est valorisée à 38 milliards de dollars depuis l’investissement de 13 milliards de dollars d’Altria, le fabricant de Marlboro, en décembre.

« Toutes les options sont sur la table en termes de politique« , a prévenu Mitch Zeller, directeur des produits tabac à la FDA, l’agence fédérale qui régule les e-cigarettes depuis 2016 et a déjà annoncé des propositions de restrictions en novembre, notamment contre les recharges parfumées.

SourceBoursorama.com/

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse