Top banner
Top banner
ÉTATS-UNIS : San Francisco s’apprête à interdire la vente de e-liquides aromatisés.

ÉTATS-UNIS : San Francisco s’apprête à interdire la vente de e-liquides aromatisés.

Cela pourrait être une triste grande première pour les États-Unis. Suite à un vote unanime , les superviseurs de la ville de San Francisco ont adopté hier une mesure qui interdit la vente de e-liquides aromatisés contenant de la nicotine.


EFFET PASSERELLE ET DÉCISION UNANIME POUR L’INTERDICTION


San Francisco pourrait donc bien être la première ville des États-Unis à interdire la vente de e-liquides aromatisés contenant de la nicotine. Selon « Associated Press« , c’est sur un vote unanime que les superviseurs de la ville de San Francisco ont adopté l’interdiction. Lors des débats, les superviseurs n’ont pas hésité à citer des arômes tels que la barbe à papa, la crème de banane ou encore la menthe pour justifier le fait que cela pourrait « attirer les enfants et les condamner à une vie de dépendance« .

Malia Cohen qui à présenté le projet de loi déclare : « Nous nous concentrons sur les produis aromatisés parce que nous les considérons comme un point de démarrage pour les futurs fumeurs». Si d’autres villes ont adopté des restrictions vis à vis des e-liquides, San Francisco est la toute premiére du pays à franchir le pas de l’interdiction. Néanmoins, tout les arômes ne seront pas interdit puisqu’il sera encore possible de vendre des e-liquides saveur « tabac ».

Pour Malia Cohen, ce projet de loi est la pour dire « Stop« , selon elle, les compagnies de tabac visent essentiellement et de façon sélective les jeunes, les noirs et les homosexuels américains.

« Pendant trop d’années, l’industrie du tabac a ciblé de façon sélective nos jeunes adultes avec des produits trompeurs associés aux fruits, à la menthe et aux bonbons« , a déclaré Cohen. « Le menthol refroidit la gorge de sorte que vous ne ressentiez pas la fumée et les irritants« . Ce projet de loi a pour but de dire que c’est suffisant ».

Les propriétaires de petites entreprises de San Francisco se sont opposés avec véhémence à la mesure qui, selon eux, conduira les habitants de la ville à acheter leurs e-liquides en ligne ou dans d’autres villes. Selon Gregory Conley, président de l’American Vaping Associationl’ordonnance est «absurde» et ignore totalement les avantages que peuvent représenter les produits aromatisés. Il précise également « Qu’il existe de nombreuses preuves que les arômes sont essentiels afin d’aider les adultes à se déconnecter du goût du tabac pour arrêter de fumer » rappelant au passage qu’il à arrêter lui même de fumer grâce à un arôme « pastèque » en 2010.

Gregory Conley a également présenté le rapport des CDC et de la FDA publié la semaine dernière qui montre une baisse du nombre de vapoteurs chez les jeunes. « Malheureusement, les superviseurs de San Francisco ont ignoré ces données et le fait que la vape est pour beaucoup d’anciens fumeurs la seule chose qui a pu les aider à quitter le tabagisme » a-t-il déclaré.

Un deuxième vote sera nécessaire la semaine prochaine pour confirmer cette décision. Si l’interdiction est votée, la loi pourrait être promulguée au mois d’Avril 2018.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.

1 Commentaire

  1. Yves Kanyo

    Totalement ABSURDE ! De plus tout le monde pourra acheter ces arômes ailleurs. Je hais ces gens qui ne veulent rien comprendre, bornés et obstinés dans leurs erreurs. On se croirait sous l’inquisition…

Laisser une réponse