Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : Une autopsie confirme le premier décès suite à une explosion d’e-cigarette.

ETATS-UNIS : Une autopsie confirme le premier décès suite à une explosion d’e-cigarette.

Il y’a quelques jours nous vous présentions ce triste fait divers en provenance de St Petersburg, une ville de l’Etat de Floride aux Etats-Unis. Après l’explosion d’une e-cigarette, un homme de 38 ans a été retrouvé mort par la police à son domicile. Si le doute planait encore quant aux circonstances de sa mort, une autopsie vient de conclure à une mort accidentelle suite à une blessure par projectile au visage. 


UN MOD MECANIQUE SUR LE BANC DES ACCUSES !


Ce fait divers s’est déroulé début mai dans la ville de St. Petersburg en Floride. La police est appelée vers 9h45 du matin au sujet d’un incendie dans une maison, lors de l’arrivée sur les lieux, le corps de Tallmadge D’Elia, 38 ans est retrouvé sans vie au deuxième étage. 

Pendant l’autopsie des blessures au visage (lèvres supérieures) et des brulures sur le corps ont été constatés. Hier, Bill Pellan, directeur des enquêtes au bureau du médecin examinateur du comté de Pinellas a déclaré que la mort avait été causé suite à une blessure par projectile au visage. 

Pour une raison ou une autre, l’accu du mod mécanique fabriqué par Smok-E Mountain (probablement un « vanilla ») aurait dégazé et explosé mettant le feu à la maison et causant la mort de Tallmadge D’Elia. Les autorités ont finalement conclu à une mort accidentelle.

C’est la première fois que la batterie présente dans une cigarette électronique cause la mort d’un utilisateur. Cela relance bien évidemment la polémique sur la cigarette électronique elle-même et sur l’utilisation des accus Li-ion. 

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Articles Similaires

Laisser une réponse