Top banner
ETATS-UNIS : Une enquête fait de la vape un véritable enjeu de santé publique

ETATS-UNIS : Une enquête fait de la vape un véritable enjeu de santé publique

Sans surprise l’arrivée de Joe Biden à la présidence américaine ne fera pas les affaires de la vape. Une récente enquête menée auprès de 35 000 adolescents américains montre que 19,6 % des lycéens et 4,7 % des collégiens vapotent régulièrement. Un résultat qui fait aujourd’hui plus que jamais de la vape un véritable enjeu de santé publique.


LA VAPE DE PLUS EN PLUS DANS LE VISEUR DES AUTORITES DE SANTÉ


C’est ce que démontre la nouvelle enquête nationale sur le tabagisme chez les jeunes (NYTS pour National Youth Tobacco Survey). Publiée dans le New England Journal of Medicine, elle met en lumière les enjeux que constitue l’e-cigarette en matière de santé publique.

L’enquête NYTS est une enquête électronique transversale réalisée en milieu scolaire au niveau des comtés, des écoles et des salles de classe pour générer un échantillon représentatif au niveau national des élèves des collèges (de la 6e à la 8e année) et des lycées (de la 9e à la 12e année) des États-Unis. Les données ont été récoltés en deux temps : d’abord entre février et mai 2019 auprès de 19 018 répondants, puis entre janvier et mars 2020 auprès de 14 531 répondants.

Les chiffres montrent que 19,6 % des lycéens (3,02 millions) et 4,7 % des collégiens (550 000) ont utilisé au cours des 30 jours précédents une e-cigarette en 2020, soit 1,8 million de moins qu’en 2019.

Si les jeunes ont moins vapoté qu’en 2019, l’enquête révèle l’essor de nouveaux dispositifs avec des dosettes ou des cartouches pré-remplies et ayant des niveaux élevés de nicotine, comme Juul. 3 % des collégiens ont ainsi testé ces cigarettes électroniques à dosette en 2019, et 15,2 % en 2020.

Ce chiffre est aussi à la hausse chez les lycéens : 2,4 % ont déclaré des e-cigarettes jetables en 2019, contre 26,4 % en 2020, ce qui correspond à 790 000 élèves. Les dosettes ou cartouches préremplies sont d’ailleurs restées le type de dispositif le plus utilisé en 2020 : 220 000 collégiens et 1,45 million de lycéens les ont testés.

Pour les chercheurs, la forte croissance de l’utilisation des dispositifs jetables chez les jeunes Américains doit être au cœur des nouvelles campagnes de santé publique mettant en garde contre le vapotage. Ils citent notamment l’exemple de la Food and Drug Administration, qui a donné la priorité à l’application de la loi à l’encontre de certaines e-cigarettes à cartouche aromatisées non autorisées en janvier 2020.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef de Vapoteurs.net, le site de référence sur l'actualité de la vape. Engagé dans le monde de la vape depuis 2014, je travaille chaque jour pour que tous les vapoteurs et les fumeurs soient informés.