Top banner
Top banner
Top banner
Top banner
ETATS-UNIS : Vapotage chez les jeunes, la Juul victime d’un véritable acharnement médiatique !

ETATS-UNIS : Vapotage chez les jeunes, la Juul victime d’un véritable acharnement médiatique !

Aux Etats-Unis, c’est une véritable déferlante d’attaque qui s’abat sur la marque « Juul » à cause de sa popularité chez les jeunes. Ce petit podmod en forme de clé usb fait un véritable carton outre-atlantique et provoque la fureur de nombreuses associations. Récemment, c’est la division de santé publique du Delaware qui s’est adressé aux parents et aux enseignants pour tenter de freiner l’expansion du « Juuling ». 


QU’EST CE QUI PEUT ÊTRE PIRE QUE LE TABAGISME POUR UN JEUNE ? LE JUULING !


Au vu du nombre d’utilisateur, on ne parle même plus de vapotage mais carrément de « Juuling » (le fait d’utiliser une e-cigarette « Juul »). De plus en plus, le produit est attaqué par les associations et les parents pour son attractivité et son design a tel point qu’il ne se passe plus un jour sans voir des dizaines d’articles sur le sujet à travers les Etats-Unis.

Mais alors ? Le fait de « Juuler » serait pire que de « Fumer » ? Se présentant comme une simple e-cigarette et une véritable alternative au tabac, la Juul est un petit podmod ressemblant fortement à une clé usb qui utilise des e-liquides nicotinés à 7 mg/ml. Véritable carton outre-atlantique, la marque précise même sur son site officiel que l’achat de pod est limité à 15 packs par mois (soit 60 pods) et par utilisateur. 

Récemment la Division de la santé publique du Delaware (DPH) a fait un communiqué conseillant aux parents et aux enseignants de se tenir au courant de cette tendance que l’on appel « Juuling ».  Une étude de « Truth Initiative » a révélé que 37% des utilisateurs de la JUUL étaient âgés de 15 à 24 ans et ne savaient pas que le produit contient de la nicotine. L’étude a également révélé que les utilisateurs ne se considèrent pas comme des vapoteurs ou des utilisateurs de cigarettes électroniques mais plutôt comme des personnes pratiquant le  « Juuling ».

Pour le Dr Karyl Rattay, directeur de la DPH, « Il n’y a pas de tabac sans danger« . « Les jeunes ont l’impression que la pratique du « Juuling » est sûre et que ces produits ne contiennent pas de nicotine, mais ce n’est pas le cas. Nous croyons qu’il est important d’éduquer les parents et les enseignants sur cette tendance, il est essentiel que les élèves comprennent les dangers posés par la Juul et la nicotine.  » déclare t’elle.


UNE TENDANCE QUI POURRAIT ARRIVER EN EUROPE ?


Si la « Juul » n’est pas encore disponible en Europe, la psychose actuellement visible aux Etats-Unis pourrait bien finir par s’implanter dans des pays comme la France ou le Royaume-Uni. Après tout, la « Juul » n’est qu’une cigarette électronique à capsule et il en existe plein d’autres sur le marché. 

Si l’utilisation est parfaitement adaptée à tout fumeur qui veut en finir avec le tabac, le produit est également attractif pour les jeunes. Si cela peut paraitre loufoque, rien qu’avec son nom proche de celle du chanteur français, le « Juuling » pourrait vite devenir une nouvelle mode dans les cours d’écoles. S’il est plutôt bien rodé aux Etats-Unis, le marché du « Podmod » n’en ai qu’a ces débuts en Europe. Il ne reste qu’a attendre pour voir si celui ci aura un impact sur la jeunesse.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Précédent : INFO BATCH : ReCurve 24 BF RDA (Wotofo)
Suivant : INFO BATCH : Ammit RTA 22 par Geek Vape

A propos de l'auteur

Ayant une formation de spécialiste en communication, je m'occupe d'une part des réseaux sociaux du Vapelier OLF mais je suis également rédacteur pour Vapoteurs.net .

Laisser une réponse