ÉTATS-UNIS : Vers une généralisation de l’âge minimum à 21 ans pour l’e-cigarette ?

ÉTATS-UNIS : Vers une généralisation de l’âge minimum à 21 ans pour l’e-cigarette ?

Aux États-Unis, la soi-disant « épidémie » d’utilisation d’e-cigarettes par les jeunes n’en finie plus de faire émerger de nouveaux projets de loi. Mitch McConnell, dirigeant de la majorité américaine au Sénat, a annoncé jeudi son intention de présenter un projet de loi visant à relever l’âge minimum de 18 ans à 21 ans sur les produits du vapotage. Le but serait évidemment de réduire la consommation « épidémique » chez les adolescents.


Mitch McConnell – Sénateur républicain du Kentucky

UN NOUVEAU PROJET DE LOI POUR LE MOIS DE MAI !


« Depuis quelque temps, j’ai entendu parler de parents qui assistaient à une flambée sans précédent de vapotage chez leurs enfants adolescents … (…) Malheureusement, elle atteint des niveaux épidémiques dans le pays« , a déclaré le sénateur républicain du Kentucky dans un communiqué.

La proposition de Mitch McConnell intervient alors que la plupart des États et des villes des États-Unis ont décidé de relever l’âge légal concernant l’achat du tabac et de l’e-cigarette. Selon une étude menée en 2015 par la National Academy of Medicine, le fait d’élever l’âge minimum légal à 21 ans permettrait d’éviter 223 000 décès prématurés.

Jusqu’à présent, 12 États ont promulgué des lois visant à relever l’âge minimum à 21 ans, notamment le New Jersey et la Californie. Les législateurs de l’État de New York et du Maryland ont également approuvé une législation.

Dans un communiqué, le directeur général du groupe Altria, Howard Willard, a déclaré que la société « soutenait fermement » la décision de McConnell, la qualifiant « d’action la plus efficace pour inverser la hausse des taux d’utilisation de l’e-cigarette chez les mineurs« .

Les fabricants de cigarettes électroniques sont déjà sous la pression de la FDA (Food and Drug Administration) américaine, qui a annoncé en mars des plans pour mettre un frein à l’utilisation des dispositifs comprenant de la nicotine chez les adolescents.

Le groupe Altria a été un contributeur majeur aux campagnes de Mitch McConnell, selon les données du Center for Responsive Politics, qui suit l’évolution des investissements politiques. En effet, McConnell a reçu 31 900 dollars pour sa campagne électorale de la part d’Altria.

Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom
Com Inside Bottom

A propos de l'auteur

Passionnée de journalisme, je me suis décidée à rejoindre la rédaction de Vapoteurs.net en 2017 afin de traiter principalement l'actualité vape en Amérique du nord (Canada, Etats-Unis).

Laisser une réponse